Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les 100 ciels

une globule méchante jetée nonchalamment sur le monde

Article à boire (puisque l'été, c'est un peu l'automne)

La lamentable hypocrisie des buveurs de bière (et autres anecdotes alcoolisées) :

 

Le 14 juillet dernier, une petite ville de l'Oise où le chômage est à son apogée, et où les familles se traînent péniblement chaque week-end au centre commercial, ou au Mac Do quand les Assedics sont tombés dans l'escarcelle. Ici, la fête nationale est un petit événement : ça fait de l'animation et on n'est pas obligé de rester devant le Tour de France à voir des couillons drogués au Nurofen, souffrir le martyr sur leurs biclous parfois discrétement motorisés. Or donc, cette année, le département a pris une décision sans précédent : interdire la vente d'alcool ce jour précis. Je vous jure que cette info est totalement vraie, vous avez peut-être vécu la même chose chez vous le 14 juillet dernier (enfin uniquement si vous habitez une petite ville de province avec beaucoup de chômeurs et d'immigrés, franges de la population dont le gouvernement se méfie).

Que Paulo se bourre la gueule toute l'année, mettant en péril sa santé, la santé mentale de sa famille, et les comptes de la sécu lorsqu'il se tapera une bonne cirrhose de derrière les fagots, c'est pas grave, c'est autorisé. En plus Paulo, quand il boit, il fait faire le trottoir à son caniche et il bat sa femme, mais c'est pas graaaave, tant que c'est pas le 14 juillet.

Et donc, dans les grandes surfaces, la zone incriminée, ce méchant alcool, était protégée par des barrières de sécurité. C'est tout juste s'il n'y avait pas de CRS, mais ça aurait pas fait sérieux, c'est un peu comme si Sue-Ellen avait prêté son image pour une campagne contre l'alcool.

Je pense qu'ils auraient du aller au bout de leur idée et installer des barbelés, c'est encore plus sûr, parce que Paulo quand il est en manque, il est cap de passer par dessus une barrière, rien n'arrête le poivrot en manque. C'est marrant ça tiens...je me souviens que lors des diverses crises : vache folle, mouton tremblant et autres poulets hémophiles on n'a pas fait tout ce cirque...tu pouvais à tes risques et périls acheter du poulet.

Mais vous allez me dire, quelle raison invoquée pour interdire l'accès à l'alcool ? Très simple : il ne faut pas perturber la fête du 14 juillet. Ah oui d'accord, c'est vrai que ça serait dommage que Paulo rende son petit dej imbibé de vodka sur la pêche au canard des petits enfants. Je ne sais pas quel élu alcoolique a pris cette décision ridicule, d'autant plus que les doses de grand-marnier au rayon pâtisserie n'étaient pas interdites. Et puis au pire, quand on est vraiment en manque, on peut toujours sucer un baba au rhum.

 

Petit jeu de l'été :

 

à ton avis, combien de baba au rhum te faudra t-il sucer pour être bourré ?

(raye la ou les mentions inutiles)

- 4

- 44

- 444

- désolé(e) je ne suce pas

- 30 millions parce que j'aime bien dire n'importe quoi

- clou

 

 

Pourquoi le Trésor Public s'intitule t-il "Trésor Public" ? Et pourquoi pas "la dîme du peuple miséreux" ? Ou bien "le vandalisme de l'état surtout envers les pauvres ?" :

 

Définition du mot "trésor" dans le dictionnaire : un trésor est, au sens propre, un ensemble d'objets de valeur accumulés et généralement dissimulé ou perdu.

Voilà qui est rassurant.

Mais ça fait un super lien avec mon article précédent : combien du fric des contribuables perdu dans les divers feux d'artifice le 14 juillet ? On est tous là, comme de pauvres glands, à faire des "oooh" et des "aaaah" devant notre pognon qui part en fumée. Nous sommes un peuple formidable. C'est comme payer la redevance TV pour regarder Joséphine Ange Gardien, c'est un non-sens total.

Mais je voulais surtout en venir au courrier du Trésor Public reçu hier. Généralement quand ils écrivent, c'est pour demander un truc : de l'argent, une info confidentielle, un poil pour l'ADN, voire, si vous avez de la chance, une petite visite inopinée pour vérifier que vous tenez bien vos comptes.

La lettre d'hier prépare le terrain pour la taxe d'habitation. J'ai déménagé en février 2010 (sous la neige), et en remplissant ma déclaration cette année (sous la neige), j'ai bien précisé ce déménagement et donc, le changement d'adresse au 1er janvier 2011 (avec les impôts, tout fonctionne au 1er janvier, le reste de l'année n'existe pas). Mais comme Paulo (encore lui) n'est pas bien sûr, il écrit, parce qu'il a rien d'autre à branler en juillet, pour que je puisse certifier avec une goutte de sang ou autre fluide corporel, ça me regarde, que je vis bien à cette nouvelle adresse parce que peut-être qu'en fait c'est pas sûr !

Bon déjà, je découvre un gros URGENT en haut à gauche de la douce missive. Ben mon gars, déjà d'une, quand tu veux une réponse urgente, t'envoies pas un courrier le 15 juillet, pov'tâche ! Le bordel continue à droite, où ma civilité est "monsieur" avec, quand même, mon prénom de fille. Oui, donc j'en suis sûre, dans ma ville, on pouvait boire le 14 juillet apparemment !

Puis Paulo m'écrit : "à ma connaissance, vous disposez d'une habitation à l'adresse indiquée ci-dessus".

Déjà Paulo se la pète, il estime connaître des choses pas croyables sur moi, comme le fait que je dispose, admirez ce terme, la communauté met un logement à ma disposition...que je dispose donc, d'une "habitation" et là Paulo sait pas trop quel genre de logement je peux avoir, il hésite entre le cabane et la yourte.

Puis, romantique et frippon comme il est, Paulo continue : "Je vous rappelle que la taxe d'habitation est due, pour l'année entière, à raison de tout logement occupé au 1er janvier de l'année blablabla...". Non mais pour qui il me prend le Paulo ? Il me rappelle un truc que je sais déjà étant citoyenne française depuis ma naissance, et surtout, je lui ai rien demandé de me rappeler ! De quoi j'me mêle ? Moi aussi je peux écrire : "cher Paulo, je vous rappelle que je vous emmerde et que cela vaut pour l'année entière...!"

Bon après, il me demande si mon gîte est mon habitation principale ou secondaire, et que si c'est (Victoria) principale je peux prétendre "à un abattement en fonction du nombre de personnes à votre charge". Abattement...mais où vas-tu chercher tout ça Paulo ? T'as été élevé au "Chasseur Con et Français" toi ? Parce que moi ça me fait penser à une battue au sanglier, ou à la sensation que l'on a chaque lundi...l'abattement.

Mais après ça se corse quand même. Tout à coup, on ne sait pas pourquoi, Paulo s'agace un peu et il me dit "afin de me permettre d'établir correctement votre imposition, je vous serais très obligé de bien vouloir me fournir, dès que possible les informations suivantes...". Déjà le "je vous serais très obligé " est d'une hypocrisie confondante comme toutes les formules de politesse ; en gros je te dis en bon françois, pour faire illusion, qu'en fait t'as pas le choix. Puis, Paulo surligne en gras l'info importante de la lettre :"dès que possible" = magne-toi pour la réponse. C'est pour cela que sa lettre est datée du 11 juillet, parce que cet abruti de Paulo pense que le petit peuple n'a pas les moyens de partir en vacances et que, de ce fait, j'ai rien d'autre à foutre que de lui répondre, parce que, c'est bien connu Paulo, en juillet, les français ne sont pas du tout en vacances et tout à fait disposés à faire des courriers au Trésor Public de la Dette Nationale.

 

Alala, tu as de la chance Paulo que je ne sois pas encore partie en vacances, petit veinard. Je vais donc remplir ta fiche de renseignements, mais tu vas te calmer un peu. Surtout que je connais déjà le prochain courrier, il commencera par "vous êtes redevable de la joyeuse somme de XXX€" et ça, ça va bien m'énerver, surtout au mois de novembre.

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

K.


Voir le profil de K. sur le portail Overblog

Commenter cet article

Alain 21/07/2011 03:39


Il commencent à interdire l'alcool et en même temps parlent de legaliser le haschich , on est plus chez nous , vous allez voir qu'il y aura bientot plus que de la viande halal dans les cantines


Sékateur 19/07/2011 12:26


Tu devrais être ravie de payer des impôts, car par ta contribution, tu participes au maintien des institutions qui garantissent ta sécurité et ta santé. Happy !


rousse19 19/07/2011 10:56


j'ai déménagé le 1er février et j'ai reçu ça : "il a été porté à notre connaissance que vous occupiez un logement à l'adresse sise, nous vous serions obligé (la même formule de merde) de bien
vouloir nous fournir justificatif de votre identité " Je te jure, ils m 'écrivent pour me demander qui je suis !!!! Balèze !!!!!!! Et comme je leur ai répondu subtilement "afin que vous puissiez
m'assujettir à la taxe d'habitation pour le logement cité ci-dessus...." juste pour leur montrer que j'étais pas aussi conne qu'eux... mon identité ils en ont besoin pour ça, faut pas rêver !!!
Bande de trous du cul !!!!!


Elisa 19/07/2011 09:54


Parce que ça va mieux en le disant : tu ne payes pas la redevance TV pour regarder Joséphine Ange Gardien (TF1), mais Louis la Brocante et Plus Belle la Vie (France Télévision)...


danao 19/07/2011 09:11


Hooo quelle société merveilleuse ca me file des frissons partout dans mon corps