Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les 100 ciels

une globule méchante jetée nonchalamment sur le monde

Y'a Frida qu'est dans le bois !

"Aaaaah, je suis moins conne qu'hier !"

On ne le répétera jamais assez, la pub nous prend pour des cons. Et alors que les publicitaires tentent toujours d'approcher les sommets nirvanesques de la connerie absolue, vient de sortir une pub pour un dentifrice ou un rinçage de bouche, j'sais pas j'ai pas vu, j'ai juste entendu. Y'a donc une pauvre cloche qui se pointe je ne sais où, et à laquelle on propose d'essayer le produit en question. La caution scientifique du truc (un mec avec une blouse blanche) lui refile le bain gingival et lui promet d'avoir le sourire monts et merveilles Hollywoodien des dents du haut.

Le lendemain, l'autre pomme se pointe, et d'un air ahuri comme si elle avait vu la Vierge et tous ses saints elle s'écrit :

 

"aaaaah, j'ai la bouche plus saine qu'hier !"

 

Oh punaise. L'autre elle vient de comprendre après 30 ans dans le brouillard qu'en fait, pour avoir le bouche fraîche, il faut se brosser les dents. Elle l'avait jamais fait dis donc. 

 

"Ah bah oui ça change tout, avant quand je bâillais y'avait des bulots qui sortaient de ma bouche. Maintenant, grâce à mon rinçage gingival, quand je dis bonjour, y'a des jacinthes en pot qui sortent, c'est super !"

 

Y'a Frida qu'est dans le bois !

Vu et entendu ce soir dans le bus. Un mec qui monte par l'arrière. Bon déjà, les gens qui montent par l'arrière alors que c'est interdit par la loi des autocars, moi j'ai juste envie de leur mettre mon coude dans les dents. Ensuite, pris par un délire psychotique, le mec se pince le nez et hèle avec sa voix de caneton  anémique : "Frida elle est dans le bois !"

Ah ouais super...

Une minute après, rebelote, pinçage nasal : "Frida elle te prend dans ses bras !"

 

Huhuhu...voilà, voilà...

 

Et ça n'a pas arrêté. En fait, le mec cherchait des rimes en "OIE" et "A", donc on a eu droit à tout :

Frida aime les noix, les oies, son papa ...

Frida danse une lambada, sent le jojoba, a bu son kawa, sent sous les bras ...etc, etc...

 

Punaise mais file à l'asile gros taré de la rime !

 

Vieilles ficelles de la pub

Allez, ça faisait longtemps, petit tour d'horizon de pubs de juste après-guerre :

 

 

 

Dans les années 50, on a découvert le monde merveilleux de la couleur. Tout est donc devenu criard. Impossible pour madame de cacher sa coloration ratée : elle voulait ressembler à Marylin, elle ressemble à un génocide de poussin tués par l'hépatite B.

Les fleurs sont toutes frappées par les radiations nucléaires, et la blouse des petits garçons bien bleues abyssal. Le noir et blanc cache tous les défauts et sublime, la couleur a fait déglobuler la moitié de la planète. Merci Kodak.

 

 

 

Le chausson magique existe, suffit d'y coller une semelle "SEMELFLEX". Voici la première charentaise qui absorbe la fatigue et qui fait maigrir puisqu'on peut aussi lire "Calorigène". Le tout présenté par une très gentille bonniche, euh pardon, une très gentille femme au foyer, propre sur elle, qui passe le balai coiffée et maquillée comme pour le bal de promo. Comme on peut le voir, elle est furieusement ravie de nous présenter sa pompe moche, elle saisi le machin délicatement comme si elle tenait un objet lavé à l'eau bénite (notez la position délicate du doigt sous la chaussure). Et comme elle l'aime cette pantoufle, elle se la colle sur le menton, prête à lui rouler une pelle, on sait pas trop.

On imagine la scène SEMELFLEX à la maison :

 

Simone : "Chéri tu es tout pâle, met vite ta charentaise SEMELFLEX pour qu'elle absorbe ta fatigue"

Norbert : "Oh oui vite mes chaussons, en plus j'ai mangé une choucroute ce midi, j'ai des calories à perdre"

 

Cerise sur le gâteau, on croit voir un Saint-Bernard sur la boîte, ce qui n'a rien à voir, à moins que la godasse serve aussi à mettre des coups de pied au cul des chiens.

 

Rappelle-toi de ça : vous vous souvenez quand on allait chez la mamy qui avait du parquet à 10 000 balles le centimètre ? On mettait des...PATINS  ! Et on patinait comme des cons. Et la grand-mère faisait exprès de nous envoyer chercher des trucs

 

"Tiens ma petite, va nous chercher la contrebasse"

 

feuuut feuuuut feuuut  (schuintement léger du frottement du patin) ...

 

Deux heures plus tard.... feut feuuuut feuuuuut... "voilà mamy ! Punaise j'ai mal aux g'noux !"

 

  

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

K.


Voir le profil de K. sur le portail Overblog

Commenter cet article

Kamepit 04/02/2011 20:56


le pire c'est quand tu te dis que le meilleur programme de tf1, c'est la pub ...


Beastbuk 03/02/2011 23:55


Josepha, le chat fait caca dans les petunias! T'inquiète Georgette, j'lui péte les boulettes, ça sera la fête à sa tête de mouette!