Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les 100 ciels

une globule méchante jetée nonchalamment sur le monde

S'énamourer de la vibe

Fin du monde oblige, il va falloir profiter au maximum du dernier printemps qu'il nous reste, comme on dit chez les jeunes casquettés : kiffer la vibe, en rapport avec un amour éperdu et irraisonné pour le bon son, le bon beat, la vibe quoi mec !

Alors voilà, exposition des faits : il se peut que comme moi, vous êtes un peu fan des Mayas, et qu'en tant qu'adorateur de ce peuple trop tôt disparu, vous croyez profondémment, et ne voyez là aucune connotation abyssale du slip, en leurs prédictions funestes. Vous n'êtes pas sans le savoir, ce peuple avant de disparaître nous a laissé une pomme empoisonnée, un joujou extra qui fait débat depuis des millènaires, soit la fin du monde, ou tout du moins la fin d'UN monde, celui que l'on connaît actuellement.
J'en vois au fond dans la salle qui, vue l'actualité nauséabonde et mortifère de ces derniers jours, s'agitent les deux bras et hululent le fait que, franchement si ce monde là disparaît, ce ne sera pas bien grave. Oui, mais vous, nous, tous ensemble nous sommes là, nous aimons les pandas et les flûtes de pans, et nous ne méritons pas de sombrer comme ça d'un coup, sans un dernier éclat.


LES_SURVIVANTS_DE_LA_FIN_DU_MONDE.jpg
Le problème avec la fin du monde, c'est qu'il reste toujours des survivants à la con qui tentent de reconstruire un monde identique au précédent pour se retaper une fin du monde quelques années après. C'est tout pourri les fins du monde.


Heureusement pour nous, et nous le devons à la grande intelligence des Mayas, nous connaissons la date de notre trépas prochain. Les Mayas eux aussi, avaient le calendrier de la Poste, et de ce fait, ils ont pu calculé avec des calculateurs en bois et en cailloux avec l'aide de l'astre solaire et de quelques drogues inhalées nonchalemment, que the final countdown serait pour le 21 décembre 2012. Par contre ils manquent un peu de précision quant à l'heure à laquelle cela va arriver, ce qui fait qu'on ne sait pas si on aura le temps de déjeuner ou pas, et je trouve ça légérement frustrant.
Bon le premier truc foireux, c'est que personne n'est d'accord sur le calendrier after Jésus, pour certains, nous sommes déjà en 2019, et vlan 7 ans de plus dans les dents, merci bien, et pour d'autres en 2007, quant au cas d'autres religions nous ne sommes qu'en l'an 1000 alors punaise, on n'est pas arrivés. Ceci dit, envoyer des fusées dans l'espace en l'an 1000, ben quand même, c'est beau le progrès !

(Petite parenthèse demi-scientifique : j'ai vu en couv' d'un célèbre mensuel, que le monde scientifique est en émoi ; en effet, la créativité de l'humain stagnerait, et la question qui fout la trouille se pose : est-on arrivés au bout de ce que l'on peut donner ? Notre cerveau est-il à bloc ? Finalement, descend t-on du mouton laineux ? Si on réfléchit davantage on va fumer par les oreilles et les tétons ? Est-ce que cela veut dire qu'on va rester avec le SIDA, les cancers et Céline Dion sur les bras ?  Article à lire donc dans Science & Vie ce mois-ci, et n'oubliez pas de soutenir la presse écrite et papier, elle en a besoin).

patientez-jusqu-a-la-fin-du-monde-avec-ce-calendrier-sexy-s.jpg
Vous aussi gentes dames, attendez la fin du monde en porte-jaretelles sur un banc en prenant un air nonchalant de petite ahurie qui oublie d'enfiler correctement son chemisier, et qui, de ce fait, joue les jeunes catins.


Donc, si le 21 décembre 2012 fin du monde il y a, il va falloir prendre des mesures. Je me suis donc dit : à quoi bon garder des conserves dans le placard ? Pourquoi laisser mon Codevi pourrir sur pied ? Pourquoi m'empêcher de faire les 400 coups parce que j'ai mal dormi la nuit d'avant et que, de ce fait, j'ai un bouton sur la tronche, les rotules flageolantes et des cernes jusqu'aux chaussettes? Et d'ailleurs, pourquoi dormir ? A t-on le temps, en 2012, de tomber malade ? Peut-on se limiter à un seul Granola ?

La conclusion de mes pérégrinations mentales est vite arrivée : je vais claquer tout mon fric punaiiiise et vivre comme si j'avais 15 ans et demi ! C'est la fin du monde, je claque tout mon fric, yahouuuu !
Aussitôt cette bonne résolution prise, me sentant légère et fière de moi, je vais donc consulter mes comptes (oui, j'en ai plusieurs, huhuhu, air arrogant de petite pétasse parisienne), et...après quelques calculs complexes nommés des...additions, j'en suis venue à ce bilan :

"C'est la fin du monde, je claque tout mon fric, je vais à Vulcania ! Yahaaaaa ! Putain ça va chier !"

J'en vois qui ricanent, et cela ne m'atteint guère toutefois parce que bon bref (phrase validée par des valideurs en orthographe grammaticale de France et aussi de Navarre, et de Slovénie orientale). Evidemment, pour un dernier voyage qui déchire, j'aurais pu choisir Los Angeles, New-York, voire, oh la folldingue, le Puy du Fou, mais vu mon budget, j'ai sagement opté pour les volcans d'Auvergne et sa capitale, Clermont-Ferrand qui sent les pneus.
Je suis trop une folle dans ma tête, Vulcania bon sang, voir un trou qui fume, là je me dépasse franchement.

(OQP siffloter)

Bon oui, ben j'ai plus d'argent et alors ? Je vous emmerde !

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

K.


Voir le profil de K. sur le portail Overblog

Commenter cet article

clovis simard 28/04/2012 12:19

Blog(fermaton.over-blog.com),No-30, THÉORÈME DE RAPHAËL - AIMONS LES JEUNES.

C'est moi qui commande 24/03/2012 11:16

"Ne jurez pas Marie-Thérèse, je jurez pas!".

m@g' 23/03/2012 19:53

j'espère que tu vis seule, parce que bon, la cornemuse... Jure-nous que tu ne l'emporteras pas à Bugarach... ^^ Ca risquerait de compromettre nos chances de survie, non ?

c'est moi qui commande ! 22/03/2012 23:53

Annnnh, je viens de comprendre que Bugarach est le seul endroit du monde qui sera épargné par la fin du monde. Tout est ici les amis
:http://www.ladepeche.fr/article/2010/12/31/980685-bugarach-le-village-qui-resistera-a-la-fin-du-monde.html

C'est moi qui commande ! 22/03/2012 23:48

Orchéon : pas con, mais falloir démensualiser mes factures et les annualiser ce qui fait que si les Mayas se sont plantés je vais payer un bras et Noël sera tout gâché.
M@g: comment dire, me voilà toute chamboulée. Une critique fort sympathique venant d'un écrivain public qui en plus me propose un serrage de coudes dans un petit village de l'Aude qui semble fort
joli (oui, je vais au fond des choses, je suis allée me renseigner sur Buragach), je dois avouer que je suis extrêmement flattée, et le problème quand je suis flattée c'est que je joue de la
cornemuse toute la nuit.
Sékateur : tu es le diable, vil tentateur !
In : je suis régulièrement méchante avec l'Auvergne, et pourtant j'ai de très bons souvenirs de la Bourboule (des souvenirs Bourboulesques). Mais Clermont, j'ai du mal, les gens y sont bizarres et
y'a une usine de pneus. Quant au fait d'être en bonne compagnie, à part le chien, seul ami fidèle de l'Homme, franchement, je ne vois pas !