Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les 100 ciels

une globule méchante jetée nonchalamment sur le monde

Olla podrida

La publicité lubrifie votre cervelle jusqu'à en faire un pâté de biche bon pour les chiens, mais comme vous êtes de grands malades, vous en redemandez encore et encore jusqu'à l'orgasme coupable qui vous fait prendre un crédit chez le petit buisson vert, espèces de petits calomniateurs !

 

Les pubs pour les cosmétiques me feront toujours marrer comme une jeune baleine ballerine. Les mérites des crèmes anti-rides sont vantés par de jeunes prépubères de 21 ans qui n'ont pas plus de rides qu'un poisson pané, et dont la seule flétrissure se situe au niveau du fondement.

Je ne reviens pas sur les "maigrir en dormant" et sa version vacances d'été "maigrir en bronzant" qui utilisent des modèles se nourrissant exclusivement de flocons d'avoine et de chips à rien.

Hier soir, j'ai vu une pub formidable pour changer la couleur de ses cheveux. Il y a encore quelques années, ces produits bourrés de merdes chimiques  brûlaient les lobes, et il valait mieux éviter d'en prendre dans l'oeil sous peine de déglobulage intensif qui fait voir tout noir. Aujourd'hui tout est naturel, il existe même des couleurs bios, avec des pigments cultivés dans des conditions validées par le gouvernement, le FBI, Endemol et tout le bordel.

Après un salmigondis d'inepties, la pub devient vraiment géniale  car elle dit ceci :

 

"vous pouvez l'appliquer facilement, une couleur réussie, même derrière !"

 

Wouhouuuu ! Ben oui, parce que si la consommatrice lobotomisée par une lecture assidue de Biba ne comprend pas, et qu'elle se fout la couleur juste devant et sur les côtés, m'est avis qu'elle va avoir l'air bien con dans la rue !

 

Tu ne peux pas te plaindre de ton boulot mon petit lutin, tu ne peux pas, parce que si tu penses aux métiers d'hier, tu te dis bien haut et fort, même que tu le clames, que vraiment, c'est mieux maintenant et qu'il vaut mieux sentir la frite MacDo que de griller à cause d'un coup de grisou dans les gencives !

 

Il y a peu, une très grande amie (la meilleure) a rendu visite à sa cousine qui vit à Los-Angeles. Bon déjà, là je me dis que la vie est vraiment dégueulasse, parce que moi mes cousines elles vivent à Nantes, ville au demeurant fort jolie, mais bizarrement, je trouve que ça fait moins bien de dire que ma cousine vit à Nantes plutôt qu'à L.A. Le monde est vraiment trop injuste, pourtant j'y étais préparée grâce à Caliméro.

Mais le sujet n'est pas là ; le mari de la cousine, un véritable américain a eu un boulot de malade étant plus jeune : il décornait les billets ! Rien à voir avec un vent à décorner des boeufs qui est d'ailleurs une vaste fumisterie, un complot sûrement fomenter par Météo France et Charal réunis. Comment peut-on imaginer qu'un vent, même en bourrasque, même en twister qui décoiffe les mises en plis des mamys peut arracher les cornes d'un boeuf ? Le boeuf il touche les nuages des sabots avant d'avoir eu le temps de meugler.

Mais revenons à notre sujet : le décornage de billets de dollars de la banque. Vous vous imaginez vous, 8 heures par jour à déplier les coins des billets ?Aucun français ne voudrait le faire, parce qu'en France on veut faire des boulots dits "utiles", quittes à se palucher toute la journée devant Outlook. Le tout c'est de faire "style" et de ne pas avoir l'air con en récurant des chiottes.

Ceci dit, c'est ça l'avantage des States, y'a un job pour tout. Des gens poussent votre caddie dans les magasins, vous cirent les pompes, allument votre clope ou décornent votre billet de 5 dollars. C'est fou. L'imagination des américains est sans limites, voyez leur cinéma, voyez la communication faite par le gouvernement aujourd'hui même sur la non-existence des zombis.

 

martine-bosse-a-la-sncf-copie-2.jpg

 

 

 

Prochainement : retour des activités connes à faire avant la fin du monde -le twirling bâton-, et nous nous arrêterons aussi sur l'empreinte écologique de Las-Vegas, parce que moi ça me pompe l'air qu'on me demande de ne pas laisser ma télévision en veille toute la nuit pendant que Las-Vegas crame tous les pandas de l'univers.

 

Capture-1-copie-15.jpg

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

K.


Voir le profil de K. sur le portail Overblog

Commenter cet article

c'est moi qui commande ! 06/06/2012 01:56

Oui je le crois. Et pour retirer le rimmel autour de leurs yeux ils utilisent les lingettes demaq'Up

Dieu est une femme Barbara Gould 04/06/2012 23:00

Tu crois que les pandas, quand ils prennent un bain, utilisent des lingettes décolor'stop pour pas que le noir déteigne sur le blanc ?