Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les 100 ciels

une globule méchante jetée nonchalamment sur le monde

Oh quel monde merveilleux, mais quel monde merveilleux que ce monde !

Vu dans un parc à crocodiles ce panneau informatif avec tout pleins d'interdictions :

 

 

Il ne faut pas :

 

- lancer des trucs aux crocodiles. Ici, une balle. Oui, oui, on prend les visiteurs pour des abrutis, aucun doute là-dessus. Il est vrai que lorsque l'on enferme des animaux sauvages derrière des barbelés, on peut s'attendre à tout. Un con qui passerait par là pourrait tenter de lancer une baballe aux alligators, voir leur balancer une enclume, juste comme ça pour voir. Pourtant, sur le dessin du panneau, on voit bien que le croco a envie de jouer. Il est prêt à happer la balle et à la ramener gentillement à son nouveau maître pour lui becqueter un bras. Ah la folie des parcs animaliers, c'est beau !

 

- On ne peut pas toucher aux plantes du bout du doigt. Par contre, on peut les prendre, les arracher, les tournetibuler, mais pas les titiller du bout du doigt, c'est interdit. Pas évident de respecter la règle, car sous la serre, on est entourés de plantes gigantesques dont on se prend les feuillus dans la tronche. Mais bon, on peut toucher avec la tronche. Il y avait même des bananiers, avec donc, des bananes. Ben y'a un connard qui en a épluché une pour vérifier que c'était bien une banane au cas où ça aurait été une poire en forme de banane. Quelle aliénation chimérique que ces zoos de fauves, c'est dantesque !

 

- Il ne faut pas jeter les enfants aux crocodiles, c'est mal. Il ne faut pas les prendre sur les épaules, parce que forcément, quand on se penche au-dessus des fosses à crocodiliens, le petit peut choir inopinément, et ce serait affreux. Faisons plus simple : n'emmenez pas les enfants. Soyons plus concrets : ne faites pas d'enfant. Quelle déraison fulgurante que cette prison à sacs à mains, c'est ubuesque !

 

- Enfin, et le meilleur pour la fin : ne pas grimper sur les barrières de protection, cela ne sert à rien on voit pas mieux, et un croco ça peut sauter, sait-on jamais, et on finit avec un menton en moins. Mais étant donné que le croco possède dans sa machoire x tonnes de force par rapport à son poids en dents, il aurait vite fait de vous arracher la face toute entière et après c'est moins facile pour draguer. Quelle frénésie puissante que ce bagne à écailles, c'est oulalala !

 

Et maintenant, un peu de poésie avec du romantisme et du chabadabada (dans les rotules, oui Séverine, j'ai encore réussi à les placer).

 

Regardez cette photo :

 

 

Le Gourami embrasseur ! Première réaction saine de fille que je suis : "oh mais comme c'est mignon !". Et puis, j'ai lu le panneau. La connaissance flingue l'imaginaire, c'est bien connu, restons incultes. En fait ce poisson si romantique, se bisouille pour se battre. Se battre, punaise, mais les êtres vivants de cette planète ne connaissent que ça ! Ecraser l'autre, prendre son territoire, sa femme, se casser la gueule pour impressionner, pour se prouver des trucs, se battre pour rien, un peu comme ces nazes d'humains qui se battent pour des religions ou du fric à la con.

Malgré tout, les poissons se battent dans la sensualité d'un baiser, et celui qui pousse le plus fort remporte la partie, l'autrre s'en va sans râler.

L'homme étant un con, il se bat à mort.

 

J'aime le Gourami embrasseur ...

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

K.


Voir le profil de K. sur le portail Overblog

Commenter cet article