Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les 100 ciels

une globule méchante jetée nonchalamment sur le monde

Money Glop

Je ne sais pas si vous avez regardé Money DROP le nouveau jeu à fric de TF1, mais croyez-moi, il faut le voir au moins une fois pour comprendre les paradoxes du pouvoir de l'argent. Ce fric, qui vient à manquer actuellement (enfin pas pour tout le monde évidemment) est dans ce jeu, tour à tour, source d'espoir fiévreux qui fait ricaner niaisement, puis hypra-dépressif en mode "on va tous mourir". Regardez-le en mangeant un cracker Vico au wasabi (cf.article précédent), vous aurez droit au double orgasme.

 

Car oui mes amis, je vais probablement vous choquer, tant pis vous êtes majeurs, mais j'ai déjà pensé à me masturber les coudes en regardant Money Drop, tant la détresse gravée sur les visages des candidats perdants est prononcée, ahurissante, et donc forcément pour une misanthrope comme moi, profondément jouissive. Oui, je suis une garce, c'est vrai. Moi, je ne me touche pas en matant des photos de petits chatons, je le fais en pyjama devant Money Drop. Je me délecte des tronches de cake des gens qui ont tâté 250 000 euros, et qui, en 5 minutes et 2 questions repartent avec...que dalle !

 

 

Money Drop fonctionne surtout grâce à son ambiance. Dommage que feu Stanley Kubrick soit décédé, il aurait eu des choses à apprendre en matière de réalisation. Que je vous raconte : deux candidats entrent, Laurence Boccolini (ex-sentinelle Dark Vadorienne vêtue d'un rideau de douche du Maillon Faible) les accueille, et là, elle leur remet la modique somme de 250 000 dollars en coupures de 5 000. Imaginez le plateau, ils sont sur une plate forme, au dessous et à chaque extrémité des sas gardés par des mecs de la mafia, un public, et devant les candidats quatre écrans avec quatre trappes.

Le jeu est simplissime : une question, 4 propositions, et il suffit de miser l'argent sur ou une plusieurs réponses en cas de doute. Les trappes des mauvais réponses s'ouvrent engloutissant l'argent misé par erreur. En tout, 8 questions, si vous arrivez jusqu'au bout vous repartez avec la somme restante. Evidemment, la mise en scène terrifie les candidats, à chaque trappe quelques secondes de musique Wagnérienne enfonce le clou, et lorsque la ou les trappes s'ouvrent, les candidats restent en apnée, au bord de l'infarctus.

Je pense qu'ils auraient du prévoir un petit fourré sur le plateau, m'est avis que tous les candidats de ce jeu se tapent une bonne filante et que les chiottes de TF1 doivent être dans le même état que les fosses à caca de Koh-Lanta (mais si, mais si, mangez du manioc et buvez de l'eau de mer, je peux vous assurer que vous aurez besoin d'un petit fourré...je me demande même si je ne vais pas déposer le brevet d'un petit fourré portable, à emporter partout avec soi, pour parer à toute urgence intestinale de type colon irrité à la Patrick SWAYZE the time of my life...ouhhh ouhhh).

 

 

 

Comme souvent les questions sont tarabiscotées comme au Trivial Pursuit (on vous demande toujours LE détail inconnu), les candidats hésitent et misent sur plusieurs réponses de façon totalement aléatoire. C'est vrai que recevoir comme ça d'un coup plus de 200 000 euros, ça rend les genoux cagneux et ça dépose une belle chape de plomb sur les épaules. Sauf qu'au départ, les candidats insouciants sont excités et font leur foufou : "alors nous avec cet argent on va arrêter de travailler, on va acheter un yatch, et on va aller à Tahiti avant de faire le tour du monde, youhouuuu !".

Mais oui, mais oui. Sauf que bien sûr, à la deuxième question c'est déjà la bérézina.

Question : quelle est la taille d'un jonc de Yougoslavie orientale ?

Réponses : 4 mètres             3 cm                    20 litres              4 binious et 1/2

 

Là, les candidats paniquent et posent 160 000 euros sur 3 cm, 10 000 sur 4 mètres, 30 000 sur 20 litres et 10 000 sur les 4 binous et 1/2. Laurence en fait des tonnes : "vous êtes sûrs, heiiin, vous êtes sûrs ou pas ?"

Le candidat paniqué : "euuuh...pas"

Laurence : "ahah mais trop tard les dés sont jetés"

Et là, paf, musique de la terreur, violons qui refilent des acouphènes, cornemuses endiablées, basses très basses, et rythmes tachycardiques interdits aux cardiaques. Le candidat change de couleurs à plusieurs reprises. Musique. Le candidat sue. Musique. La femme du candidat s'évente avec son slip. Musique.

Deux trappes s'ouvrent : la 3 cm avec les ...oh putain... 160 000 euros...et la 20 litres avec...rhaaa bordel de diantre...30 000 euros...

Le public fait : "oooOoOoOoOoOOHhhhh"

Le candidat : "putain Jeanine je te l'avais dit que c'était pas 3cm..."

Ben oui, c'est soouvent la compagne qui prend dans ces cas là. 160 000 euros de perdu, une horreur...pourtant, comme nous sommes sur TF1 le pays merveilleux de l'audiovisuel des fées, on oublie. Bah 160 000, après tout on s'en fout, c'était pas les nôtres...il nous reste (sic) 20 000...

 

A ce moment du jeu, les candidats ont des tronches en biais. L'arrête définitif du travail se transforme en 7 jours de RTT, le yatch devient une barque en bois à Vincennes, la visite à Tahiti se mute en week-end à l'île de Ré, et le tour du monde en tour de pâté de maison.

Question : la totalie des romans d'Harry Potter comporte

Réponses : 8934 pages        40 pages             340 kms              ferme la porte avant de sortir

 

La pression est forte, il faut jouer le tout pour le tout. Les candidats sont au bord de l'apoplexie nécrosée, au fond du décor on aperçoit quelques médécins urgentistes du SAMU avec un brancard et un défibrillateur. Hésitants, tremblotants, et certes, un poil cons, ils misent 10 000 sur 340 kms parce que ça leur dit quelque chose, et 10 000 sur -ferme la porte avant de sortir-  parce que ça leur dit quelque chose aussi. Et c'est reparti :

Laurence : "vous êtes sûrs, non parce que là, c'est tout ou rien olalalala..."

Musique terrifiante de l'Exorciste. Le candidat a une petite veine qui bat sur la tempe, prête à exploser. Musique. Dans un moment d'égarement, la candidate se met entièrement nue. Musique. Dans le public, une petite vieille au premier rang est évacuée. Musique.

Deux trappes s'ouvrent, il reste encore une chance puisque la 340 kms n'est pas baissée.

Musique. La candidate tombe et se cogne violemment le crâne contre la rotule de Laurence Boccolini. Musique. Le candidat tente un massage cardiaque. Musique.

La trappe 340 kms s'ouvre, ils ont tout perdu. Ralenti sur les visages hébétés des candidats qui voient leurs derniers sous se barrer telle une merde dans une fosse septique (mais qui sait pourquoi elle est sceptique cette fosse, pourquoi doute t-elle ?). Là, on sent le plomb coulé à froid sur la salle entière. Silence.

Laurence intervient : "malheureusement c'est terminé". Les candidats sont effondrés. On les avait pourtant prévenu, ici c'est pas La Roue de La Fortune avec les vannes pipi caca de Dechavanne, les friteuses à gagner et le petit chien tacheté de l'oeil.

Alors, des hommes en blanc viennent chercher les perdants et leur enfilent des camisoles. Ils sont prêts pour la cellule psychologique, celle qui sert aussi aux témoins des attentats ou aux témoins de Jehova (n'importe quoi).

Ce jeu est incroyable : qu'advient-il vraiment de ces joueurs ? Ils partent dans un état tel qu'à côté d'eux, même une larve d'Alien est plus euphorique.

 

Une idée me vient, pour ajouter une petite griotte sur le gâteau : et si à la fin on leur disait "bon ben en fait les 250 000 euros c'était votre fric, on a contracté un prêt sur 40 ans pour vous...ohhh rien de méchant, un petit crédit à 8%..."

 

Mwahahahaha, j'suis diabolique !

 

 

 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

K.


Voir le profil de K. sur le portail Overblog

Commenter cet article

Jihème 23/08/2011 22:44


Votre article est bien plus jouissif que le live télévisuel. Merci.


Sékateur 23/08/2011 17:53


Je ne connais pas ce jeu, mais j'ai envie de regarder, par pur plaisir sadique !


requiem29 23/08/2011 00:42


C'est marrant, quand les gens ils paument 250 000 euros sur une question, je m'attend toujours à ce qu'elle dise "Vous êtes le maillon faible, au revoir".