Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les 100 ciels

une globule méchante jetée nonchalamment sur le monde

Manger la mort

Le goût d'être ensemble de la mort

La dernière pub pour la viande de boeuf se fout de notre gueule. On y voit les Enfers, et là, entre les flammes qui léchent le cul rougis des diablotines, une table est dressée, on imagine donc qu'un banquet se prépare. Comme nous sommes plongés dans les abîmes infernales du pandémonium enstyxées et bouillonnantes de colère, on se dit illico que ces connards ne vont pas manger du pain de mie moelleux qui rend les genx heureux. D'ores et déjà, ça sent le cadavre. Et là, on sonne à la porte des Enfers. On se dit "voilà l'autre con de Satan", puis le choc nous étreint ; la porte à double-battant (parce que l'Enfer, c'est rudement grand) s'ouvre sur...des anges. Oui, ceux-là même avec des ailes dans le dos qui ne sont que bonté, joie, et guili entre les seins. Ce sont les invités, Paradis et Enfer ne font plus qu'un, finalement le mal et le bien s'entendent comme larrons en foire, les deux camps sont prêts à faire une fête orgiesque, mains griffues dans mains cotonneuses, voilà c'est fait, les anges nous trahissent.
Cette trahison à la bien-pensance des écrits religieux, cette entrée du pêché et du mal sur le carrelage béni de tous les saints, cette foi pour la justice piétinée ici par toute la barbarie d'un enfer sans scrupules, n'ont ici qu'un seul et unique but : nous vendre de la viande, de la bidoche filandreuse, de la vache morte après avoir reçue 20 000 volts dans la couenne. Mon grand-père était boucher, j'ai un immense respect pour lui, je l'aime, il n'est plus de ce monde, il a travaillé dur, mais malgré mon respect,  je peux vous dire sans faillir que l'odeur de la mort ça schlingue. Et en plus, nous sommes dans une ère où la question de l'utilité de manger des animaux se pose, on en vient même à émettre l'idée que manger de la viande rouge tue. Une idée bien difficile à faire glisser dans un pays de bonne grosse bouffe grassouille.

Tu seras fort si tu manges bien toute ta viande de boeuf. Mouais, tu seras surtout bientôt mort.



Les anges prennent un air de jouvencelle niaiseuse qui n'a rien entendu des maux humains. On sent sur leurs visages poupins qu'ils ne sont pas au courant pour : les guerres, les maladies, la bombe atomique, la fin du monde et tout le reste. Ils sont si naïfs qu'ils sont là, à partager un repas avec les démons qui leur font croire que les verres de sang servis à table sont de l'excellent vin, un Madiran année 2009, vous m'en direz des nouvelles, attention à ne pas tâcher vos blancs-manteaux. Ils sont purs les angelots, du moins c'est ce qu'ils croient, mais les voilà bientôt souillés à cause d'une bonne pitance ; les rôtis arrivent à la table, tout le monde trinque, ils sont joyeux ces cons là, les cris de la vache tuée ne sont pas arrivés jusqu'à eux, normal, l'orchestre symphonique à base de harpes couvre tout. C'est un peu comme en bas sur Terre, le brouhaha nous rend sourd et nous empêche d'entendre la vérité. Cette pub n'est qu'une parabole de notre triste monde qui pue la mort : "et dans la douce symphonie hypnotisante, ils s'enivrèrent, et oublièrent tous leurs soucis, car leurs bouches et leurs panses étaient pleines, et alors aucun malheur n'arrive jusqu'à eux..."

Les enfants font parti du complot ; l'angelot enfant et le diablotin enfant se regardent dans les yeux en mangeant un morceau de chair sanguinolente. Il y a de la complicité dans l'air, probable qu'une fois adulte ils fassent l'amour ensemble, et mettent au monde encore un de ces mélanges de bien et de mal, la dualité empoisonnante de l'humain, jusqu'à ce que la balance bien-mal choisisse un jour un côté.

La publicité se termine sur un slogan qui fout les jetons : "le goût d'être ensemble"....
Et les angelots souillés de sang regagnèrent le paradis, on pouvait les suivre à la trace, le sol pur du Paradis grouillait de vers...



Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

K.


Voir le profil de K. sur le portail Overblog

Commenter cet article

c'est moi qui commande ! 10/10/2011 19:35


Urrrkkkk, heureusement qu'on ne coupe plus la viande à l'épée, ce serait d'un pratique dans une cuisine


Pierre 10/10/2011 15:59


Allez donc jeter un oeuil là dessus

http://www.youtube.com/watch?v=_hfLZozBVpM


danao 09/10/2011 21:19


je suis heureuse d'avoir arrêté la tv à la fin du club do.


Sékateur 09/10/2011 21:09


J'ai envie de manger une bonne côte de boeuf...