Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les 100 ciels

une globule méchante jetée nonchalamment sur le monde

Les cancres de pelouse

 
un supporter de foot en pleine Ola...que c'est beau le sport...

Tricher n'est pas jouer, mais quand on est une patate on n'a pas d'autre choix et ça, punaise ça fout les boules !

Alala les joies du foot ! Ce jeu de type "je cours après un ballon"  suscite chez les humains des émotions diverses allant d'une simple Ola en levant les bras, aux insultes les plus primaires "flûte alors!" jusqu'aux chambardements de rue avec cassage de vitrine de pauvres commerçants qui n'ont rien à voir là dedans. Un supporter de foot lorsqu'il gagne se rend, en général, sur les Champs-Elysées et beugle sa victoire comme un veau avec le drapeau de son pays. Hier soir, les algériens étaient fiers de la qualification de leur équipe, c'était assez impressionnant et finalement assez beau cette communion humaine dans la joie, m'enfin parfois ça me défrise le follicule pileux de voir dans quel état les gens se mettent pour du foot, alors que si demain on annonçait que l'ours polaire et la belette des prairies étaient sauvées de l'extinction mortelle j'suis pas sûre qu'il y ait un tel rassemblement humain et ça, ça en dit long sur notre échelle de priorités. Mais bon, quand la société va mal, la populace a besoin de jeux pour oublier dans quel caca il nage. Par contre, quand un supporter de foot voit son équipe perdre, alors là, ça part en socquette, il se rend dans la rue en beuglant "pas content, pas content !" et en pétant deux tibias et quatre voitures au passage. Ben oui merde faut le comprendre le supporter de foot vivant la défaite, son intégrité est jetée en pâture d'orties, sa vie est foutue pour toujours ! En fait, et l'équipe de France de foot l'a bien compris ...pour ne pas mettre le supporter en colère, il faut gagner, et quand on joue comme une patate anémique avec une grippe A en sus, pour gagner il faut tricher. CQFD.

La main de Dieu, non mais tu la veux dans la tronche la main de Dieu ?

L'équipe (le journal) a titré ce matin notre qualification  pour la coupe du monde par "la main de Dieu", une référence à Maradona et non pas Madonna qui elle, a chanté Like a Prayer, donc ça avait aussi un rapport avec Dieu, Jésus et des croix, mais pas vraiment puisqu'elle jetait ses petites culottes au président de la république française, mais tout cela n'a rien à voir. Donc voilà, nous avons vaillement volé la victoire à l'Irlande grâce à la grosse paluche de Thierry Henry qui a joliment ré-axée la baballe pour faire une passe et but et voilà, un ticket pour l'Afrique du Sud en espérant qu'on s'y fasse bien rétamer la tronche.

Les 100 ciels, le blog qui apporte des preuves par l'image photographiée


donc voilà la photo qui prouve que Thierry Henry confond le foot avec le volley, on y voit fort nettement la main déposer joyeusement une petite fessée sur le ballon. On voit à droite du joueur un pauvre irlandais qui crie "oalala mais oalala hé l'autre comment y triche avec sa main", mais personne ne l'entend vu qu'il y a 80 000 cons dans les tribunes qui jouent les bovins (désolée si vous faites partie des 80 000, je vous aime bien quand même malgré tout puisque vous lisez ce blog de manière attentive)

Ainsi donc l'arbitrage vidéo étant interdit (pourquoi au juste ?), et l'arbitre n'ayant rien vu (Gilbert Montagné arbitre de foot, j'ai toujours dit que c'était une idée de merde !) le but a été validé. Etrangesquement, l'Irlande n'a pas bronché, et une fois de plus on se rend compte que le sport professionnel est un monde pourri. A la fin du match, on voit l'équipe de France se jeter dans les bras les uns des autres, voire consoler les irlandais un peu assomés par tant de connerie, et punaise tant de mauvaise foi et d'anti-jeu aux yeux du monde dedans la télévision, franchement c'est la honte internationale. C'est vraiment bizarre la période actuelle que l'on vit tous ensemble : période de loose, de mensonge, de triche, de faux derch sans même plus se cacher ou prendre de gants. Le Sarkozysme a envahit le monde du sport, et puis aussi nos esprits, nos slips et nos boulangeries où maintenant les baguettes se vantent de mesurer 50 cm de long. J'ai envie de conclure sur un mot fort : BIGRE !

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

K.


Voir le profil de K. sur le portail Overblog

Commenter cet article

la marmotte masquée 09/12/2009 16:20


Ah non alors!
le jour où Sarko envahit ma culotte, je me jette par la fenêtre!


Renard 19/11/2009 18:25


Ce n'est pas BIGRE que j'aurais mis à la fin de ton article, mais FRIC, car c'est depuis que le fric est roi que le monde part en quenouille...
Et puis, j'étais surprise de voir que notre roisident assistait au match dans les tribunes, alors que le sommet de la FAO s'est ouvert et qu'il n'a pas jugé utile d'y assister... chacun les
priorités qu'il peut hein!!!