Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les 100 ciels

une globule méchante jetée nonchalamment sur le monde

Le gobelet

Mardi matin réunion d'équipe : on rentre dans la salle prévue à cet effet, je m'installe à une place, et là, devant moi gît un gobelet vide, un fond de vieux café trainasse mollement à l'intérieur, c'est là, devant moi, pour poser mon cahier et pouvoir prendre des notes (oui, avec un stylo, oui c'est vieillot), je dois le pousser.

Je prend donc d'une main tremblante ce reliquat probablement contaminé par la bouche de fenec qui y a déposé sa salive de pauvre con.

Je hais les cons sales et mal élevès.

Le gen qui laisse son gobelet dégueulasse en fait-il de même chez lui ?

Il laisse trainer ses vieux slips sur la table basse de son salon, laissant le soin à ses invités de les ranger dans la panière à linge usagé ?

Il jette ses mégots cancéreux sur son tapis, s'en colle sous les chaussettes et les ramènent jusque dans son lit ?

Le con en entreprise est outrageusement impoli, tout comme le con du 1.

 

Le con du 1, fainéant, muet, abruti

Le con du 1 c'est celui qui rattrape de justesse l'ascenseur alors que les portes se ferment. Il a généralement une tête d'abruti fini, ça peut-être une femme, le con du 1 ne dit pas bonjour, et pour bien emmerder le monde, il monte...d'un étage. Vous vérifiez qu'il n'a aucun handicap (perte de cheveux précoce, hanches en plastique, moignon de nez ou autre) mais non rien, il semble en parfaite santé ce parfait connard. Je me demande toujours s'il est véritablement fainéant ou totalement con. Parfois, je ferme les yeux, et j'imagine qu'en sortant, les portes de l'ascenseur se referment viollement sur ce connard et le découpe en deux morceaux de steaks bien sanguinolents. Comme dans les films d'horreur avec des ascenseurs fous...mais à part tomber en panne de temps en temps, ce genre d'incident n'arrive jamais.

 

"aïe ma maiiiiiin ! j'ai maaaaaaaaal ! En plus c'est la main avec laquelle je frappe mon chien, putain c'est trop con la vie !"

 

L'habit ne fait pas le moine, ni la nonne

Moi au taff, j'ai le look Apple. Comprenez par là le style entreprise US. Je me fous de l'uniforme, surtout pour rester toute la journée derrière mon écran. Je me mets à l'aise, j'ai besoin de me sentir bien dans mes vêtements pour travailler correctement. Le carcan de tissu est une prison à idées. Rien ne m'obligeant à porter le tailleur, je m'en passe. Le look Apple c'est : jean, haut cool, Converse. Ces boîtes à la culture ricaine priorisent sur le talent de chacun et non l'enveloppe surperficielle extérieure. Bien souvent dans l'ascenseur, il y a des gens très bien habillés : tailleurs, chaussures pointues, cravates, le Netbook sous le bras, et des conversations sur un chalet en Suisse. Ils sont beaux, élégants, propres sur eux, mais totalement impolis. Moi, avec mes petites Converse usées, je tiens les portes, je dis pardon et puis merci, je dis bonne journée et bon courage, je souris, je parle à tout le monde de la même façon. Les vestons, et les vestonnes vivent dans une bulle de connerie, ils sont prétentieux, égoïstes, et méritent le fouet.

 

 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

K.


Voir le profil de K. sur le portail Overblog

Commenter cet article

le contemplatif 03/06/2010 09:28


Amen!