Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les 100 ciels

une globule méchante jetée nonchalamment sur le monde

La fraise dans le nez

Oui ce titre est mystérieux, oui, je vous déconseille de tenter de mettre un fruit dans votre nez (surtout une mangue), oui le monde est un peu foufou.

 

Les nouveaux masques pour prendre le métro en tout sécurité pour son nez et ses poumons

 

Vous connaissez mon abyssale passion pour la publicité, ce monde anti-gravitationnel de la fulgurante connerie issue d'un cosmos d'abrutissement que l'on se bouffe quotidiennement à la vitesse lumière.

Il existe beaucoup de produits qui combattent les mauvaises odeurs, parce que ça au moins c'est une guerre justifiée. Imaginez un instant qu'il n'existe rien dans la nature qui permette d'émettre ou de fabriquer de délicieuses et délicates odeurs qui masturbent l'appendice nasal. Nous vivrions, viverions, vivrionnés...merde, j'ai un problème grammatical tout d'un coup, faut que je mange un peu de sucre (j'adore trouver des excuses absurbes pour manger une crème glacée à 22 heures du soir)...donc bref, sans bonnes odeurs, nous nagerions dans un océan pourri / moisi, verdâtre comme dans les BD, plus un seul poil protecteur dans les narines, et une espérance de vie atteignant péniblement les 35 ans, mourrant tous d'embolie pulmonaire à cause des algues qui pousseraient dedans. Imaginez nos ébats, emballés dans des sacs poubelles, respirant amoureusement les effluves huîtresques et bulolesques de nos épidermes en décomposition. Ceci dit, étant donné que nous n'aurions aucune idée de ce qu'est une bonne odeur, nous serions probablement heureux à mijoter dans nos crasses. Les cabines à UV n'existeraient pas, tout le monde serait marron.

 

Heureusement, ce monde puantesque n'existe pas. Nous pouvons prendre des douches, nous mettre du déodorant, du parfum, laver notre linge à l'ourson Cajolin, notre vaisselle à l'amande douce pour ne pas peler des mains, et même assainir l'air de nos intérieurs, en particulier les toilettes, car seuls les saints émettent une odeur de rose en toute circonstance.

Entre parenthèses, ceci est totalement véridique : les saints, lorsqu'ils meurent, émettent une odeur de rose, c'est à ça qu'on les reconnaît. Et quand c'est juste un pauvre humain, ben ça sent le fameux petit fourré dont je vous parle régulièrement (celui des cobayes du dragée Fucca qui, dans la pub, se vident derrière un petit fourré).

 

Le petit fourré d'intérieur : en cas de toilettes déjà occupés !

 

 

L'industrie chimique des intérieurs fabrique donc des désodorisants d'intérieur. C'est pratique après une raclette. Une marque connu de déo d'appart nous propose une pub plutôt imagée.

On y voit un vestiaire dans un état proche de l'état de Tchernobyl après le fameux incident. Pour vous décrire le drame, le lieu est pire qu'un décor de Silent Hill, avis aux connaisseurs. On imagine qu'un troupeau de mammouths ayant mangé au mexicain pendant un mois vient de passer par là. Ou alors, c'est un ancien centre de soins intensifs de malades du colon. Y'a des choses non identifiées sur la tapisserie, bref tout est conçu pour que l'on comprenne bien que : ça schlingue à mort !

Des gens, censés être des anonymes, comme vous et moi, débarquent là-dedans un bandeau sur les yeux aidés d'un comparse non masqué. Cela rappelle le concept de l'ex-émission de Bataille et Fontaine avec des connards derrière un rideau qui venaient écouter un grand secret qui allait foutre leur vie en l'air. Pour venir sur le plateau, ils étaient accompagné d'une grande asperge prénommée Sam qui ne semblait pas être doué de parole, et dont le seul et unique rôle consistait à tenir les bras des gens au cas où ils auraient pas su trouver le plateau seuls.

Bref, donc la personne masquée avance dans le tripot, et là le "Sam" demande : "respirez à fond"

La personne s'exécute, prends une grande bouffée d'air et dit : "oOoOouUuHhh, mais ça sent bon les fleurs, la montagne, le baobab, les vahinés en fleurs, le melon juteux, l'huile de noix de cajou, la menthe, la crème brûlée, la vanille...j'ai les tétons tout dressés !"

Evidemment, nous comme on voit où elle est, on pensait qu'elle répondrait : "ça sent la couche pour bébé sud-saharien". La cobaye se croit dans un champ en fleurs et donc, quand "Sam" retire le bandeau d'oeil, c'est le choc !

"Rhaaaa punaise, j'étais dans une porcherie ! Où sont les fleurs ?".

 

On nous fait donc croire que ce déodorisant est capable, dans une pièce d'environ 30 mètres carrés, de bannir des odeurs de pied, de chaussette, d'aisselle, de cérumène, de rendu de raviolis, de défécations diverses et variées, de moisissures pourries cuites au soleil, de liquide séminal après 30 cuites, de bouquetins des Pyrénées qui auraient abusé de Tang dont la date de péremption est inférieure à 1984 et d'un clou rouillé.

 

Je ne peux le croire. Ou alors ça marche, mais ça flingue la couche d'ozone et tous les satellites vont nous tomber sur le coin de la gueule dans pas longtemps.

 

"Hey les gars, quelqu'un a acheté du Stick Up d'Air Vique ? Ca sent la rouelle ici"

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

K.


Voir le profil de K. sur le portail Overblog

Commenter cet article

Sékateur 21/09/2011 20:39


J'ai vu dans des films une sorte de pâte qu'on se colle sous le nez, et qui transforme toutes les odeurs méphitiques en... bah je sais pas fait, car c'est à la télé... n'empêche, ça a l'air
efficace, ce sont en général des morts en décomposition...


danao 20/09/2011 23:15


Sinon autre solution : ça te brule tes petits capteurs dans le nez inférieur à trois.

p.s : silent hill ça fait peur.