Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les 100 ciels

une globule méchante jetée nonchalamment sur le monde

La choufleurite (I'm a killeuse de Simone)

La brisitude est une forme d'agacement terrible exercé par certains humains qui ont probablement quelque chose de coincé quelque part depuis des années. On les nomme aussi les : aigris, mal-baisés, pas-baisés du tout, acrimonieux, amers, ayant une balayette Swiffer quelque part par là, etc etc...Vous en connaissez tous au moins un ou une.
Le milieu professionnel permet à ces personnes de pratiquer leur pollution nerveuse au quotidien, peu de risques collatéraux, les gens restant relativement politiquement correct, alors que dans la vie privée cela créé bien souvent des péripéties ombrageuses telles que : l'infidélité, voire le divorce, parfois même le meurtre.
J'en connais une qui est formidable. La palme, l'Oscar de l'emmerdeuse. On l'applaudit bien fort. Nous allons l'appeler Simone afin qu'elle restasse dans l'anonymat, et en plus elle a bien une tronche à s'intituler Simone, qui rime un peu avec, conne ou trombone, mais cela n'a rien à voir.

(Note de l'auteure : je demande par avance, aux Simone qui lisent ce blog de bien vouloir me pardonner)

Simone semble atteinte de troubles comportementaux graves OU d'un Alzheimer lunatique. Voyons ensemble comment cela se passe. Imaginez une réunion de travail dans laquelle Simone va faire une demande particulière ; par exemple qu'elle souhaite intégrer dans un document une analyse sur la floraison des choux-fleur en Namibie. Mon équipe, experte en production de ce type de document, explique que cette thématique sera abordée dans un autre document, et que, comme il n'y a pas grand chose à dire à cette saison sur les choux-fleur, que cela n'a pas une réelle importance. Simone acquiesce. Tout le monde est d'accord et on se quitte joyeux sur un air de bignou breton.

Une semaine plus tard, point sur l'avancée du projet. Mon équipe présente le document. Subitement, Simone qui a passé un réveillon de merde et qui a vomi ses huîtres intervient et nous dit :
" oui mais alors là je vous arrête tout de suite, je ne comprends plus rien, où est l'analyse de la floraison des choux-fleur en Namibie que l'on avait demandé la dernière fois ?"

-----passage de petites mouches-------

Là évidemment, on a envie de dire à Simone que l'on a déjà évoqué le sujet, que l'on s'est déjà expliqué, et qu'il n'était pas question d'en parler dans ce document et que même, elle en était elle-même d'accord.
Allez hop, et une envie de faire du mal à Simone une !

Quelques jours passent, la production avance bien, pas d'alertes particulières. Point intermédiaire avec tout le monde, dont marketing, nos équipes, et celles de Simone. Elle est là bien sûr, la bouche à l'envers comme à son habitude, Simone ne pratiquant pas le sourire, sûrement par peur d'une tendinite du menton. Les échanges battent leur plein, toutes intéressantes et globalement intelligibles. Je pose la question fatale censée clore les débats :  "d'autres remarques ?". Je sais que Simone va intervenir. Elle fait sa loutre silencieuse pendant 1 heure, et puis à la fin, telle la cerisette dans le Mon Chéri, elle balance : "y'a quand même quelque chose de bizarre qui me chiffonne, on ne s'était pas mis d'accord sur le fait de parler de la floraison des choux-fleur en Namibie ? Hein ?".
Bon à ce niveau là, tu visualises effectivement bien le chou-fleur, mais bizaremment ce n'est pas le légume, c'est la tronche de Simone, en chou-fleur, après s'être faite latter la tronche à coups de cornemuse.

Une production demande plusieurs semaines de pure concentration et de travail. Les réunions regulières permettent d'assurer à tout le monde une vision globale et la validation d'un message commun. Lors de la relecture avant test du document sur le terrain, on relit la totalité, s'attardant autant sur le fond que sur la forme. Simone participe, normal, elle n'a pas pu emmerder sa collègue aujourd'hui, cette dernière ayant chopé une otite des omoplates. Sa jauge d'agacement est à son maximum, ça se voit sur elle, sa narine remonte constamment dans un tic nerveux qui fait tremblouiller sa lèvre supérieure ; elle a besoin de sortir tout ça sinon c'est l'implosion. Autour d'elle, les équipes sont dans le rouge, les points de vie et de santé mentale au minimum après 5000 réunions et 12347 relectures. Simone est comme un coq en pâte ; ça va saigner. Alors que tout le monde se croit sauvé des eaux, Simone lève la main. Le silence se fait, on s'attend presque à entendre le souffle rauque de tuberculeux de Dark Vador.
Elle dit : "il manque quelque chose". Ce à quoi je réponds dans un air vague et innocent : "ah ? quoi ?". Et elle, l'air assuré, menton hautain en avant, sourire en coin : "où sont les slides sur la floraison des choux-fleur ?".
Tu as envie de répondre : "je ne sais pas Simone, dans ton cul peut-être ?". Mais tu te retiens, car là tu ne sais plus. Tu ne sais plus si Simone le fait exprès, si Simone fait du forcing mental en se disant qu'à force d'insister elle aura gain de cause, ou si plus grave, elle est atteinte d'une maladie mentale Alzheimer ou autre maladie incurable née par carence en poisson et autres Croustibats.

C'est quoi le problème de Simone finalement ? Difficile à dire tant Simone reste stoïque à chacune de ses demandes répétitives qui font chier. Car elle n'a que cette remarque à faire à chaque fois ; Simone n'a pas d'avis sur le reste du document, elle focalise juste sur la floraison des choux-fleur, comme si elle jouait sa vie là-dessus. Peut-être qu'elle se dit que si l'on intégre pas les slides chou-fleurés, peut-être, je dis bien peut-être qu'elle perdra : sa vertue ? ses deux bras ? la raison ?
Elle a déjà du passer dans "Confessions Intimes"  : Simone a des tocs compulsifs, elle répéte toujours la même chose et elle aime tordre les poignets des nains. L'horreur.

Et vous, connaissez-vous une Simone ?

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

K.


Voir le profil de K. sur le portail Overblog

Commenter cet article

Auré & Kame 27/01/2012 15:44

En passant vers les chou-fleurs à carrouf', j'ai eu une pensée pour toi ...

c'est moi qui commande ! 09/01/2012 19:58

Je promets une itw d'un chou-fleur témoin très prochainement.

La Souris 09/01/2012 10:37

...qu'en pensent les choux fleurs ? Car ici, ce sont eux les cerveaux ! Ils ne se font pas oublier.

c'est moi qui commande ! 07/01/2012 21:05

Ca me fait plaisir de parler à MES lecteurs.

Sékateur 07/01/2012 18:34

Je dois m'appeler Simone car depuis le début de cet article, je me demande vraiment ce qu'il est advenu des slides sur la floraison des choux-fleurs en Namibie...