Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les 100 ciels

une globule méchante jetée nonchalamment sur le monde

L'ovin : quand tu changes les lettres de place, ça fait OVNI !

Les pubs pour les fromages sont souvent (tout le temps) très connes. Mais il y en a une qui dépasse toutes les autres : celle pour un fromage dont le nom tient en deux mots, et dont le second mot est proche du chanteur Nicolas Peyrac, c'est dire.

 

Nicolas Peyrac a quelque chose de laiteux, de fromagesque, de brebiouesque ...c'est beau. Tu nous manques Nicolas.

 

Dans cette pub, on voit un agriculteur de fromage qui cajole une brebis. Bon déjà, poupougner une brebis c'est louche, mais admettons. N'empêche, j'imagine mal les agriculteurs fromagers prendre le temps de caliner leurs animaux, et écouter tous leurs problèmes autour d'un feu en jouant des airs au banjo. Mais bon, l'univers de la pub étant un monde de drogués, oublions ce fabuleux détail ...

 

Donc y'a un autre agriculteur qui lui dit : "non mais t'exagères pas un petit peu là ?"

Mais bien sûr que si il exagère l'autre ! Il prend la brebis pour un petit chien, c'est tout juste s'il va pas lui lancer une baballe, et puis pendant qu'on y est, qu'il masse les vaches et qu'il emmène les poules au hammam ! Ce taré doit être interné de toute urgence !

 

On voit aussi une femme que l'on identifie comme la femme de l'agriculteur fromager obsédé par ses brebis. La fille est frâche, jeune, jolie, souriante tout ça, et elle sourit, de ce sourire qui accuse : " ah ah ah tu vois connard, même tes potes trouvent que t'es qu'un  gros malade de papouiller ta brebis. Epouse là pendant que tu y es, ah mais évidemment passer l'alliance sur un pied d'ovin c'est la merde, ah ah t'avais pas pensé à ça hein, abruti congénital !"

L'agriculteur fromager qu'on imagine la langue dans l'oreille de la biquette dit : "ah bah non pour avoir de la douceur, faut donner de la douceur, c'est pour ça que mon fromage est si doux, c'est parce que je couche avec mes brebis, que je leur prépare des bains avec des bougies autour, que je leur montre "Autant en emporte le vent" chaque soir, ah bah y'a pas de mystère hein, moi je fais pas dans le Babybel quand même..."

 

La scène finale est abominable. On voit l'agriculteur fromager la brebis dans les bras, et à côté y'a sa femme avec son éternel sourire moqueur / accusateur de ceux que portent les femmes abusées par des abrutis et elle lui dit  : "il te reste pas un peu de douceur pour moi ?"  . Rideau.

 

Oh nom de Dieu, une femme délaissée par son mari pour une biquette qui sent fort. On parle des femmes battues, mais jamais des femmes cocufiées avec une bique ! La nana nous fait comprendre que le mec vit scotché à sa brebis à la con, qu'il arrête pas de la tripoter, et qu'en plus il ne s'occupe JAMAIS de sa femme. Punaise, mais ça vous donne envie vous de l'acheter ce fromage ? Pas moi.

 

Moralité : vous en serez sûrement d'accord avec moi, il faut attacher ce con, recouvrir ses pieds d'un produit sucré sauf du Nutella parce que ça fait grossir de la couenne, et le torturer avec mille ovins qui lécheront AVEC DOUCEUR ses pieds de sale égoïste de malade à la con.

 

Oui, aussi insignifiant soit-il, cet animal peut briser des couples.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

K.


Voir le profil de K. sur le portail Overblog

Commenter cet article

anna marguerite 21/07/2010 20:46


Ah ! super l'article ! moi aussi elle m'horripile cette pub !
Dans son sourire à elle, j'y vois de la mansuétude alors qu'elle devrait plutôt lui dire d'aller chez l'ophtalmo d'urgence, et après de passer chez un psy.
Et lui, je l'imagine bien traire ses brebis avec tendresse...


c'est moi qui commande ! 21/07/2010 20:40


la plus moche bique fille que tu aies vu dans une pub ? La pub de l'eau, laquelle ? L'eau précieuse ?


requiem29 21/07/2010 13:06


Personnellement, je m'inscrit en faux sur un point : la fille, je l'ai classée parmi les cinq plus moches que j'ai jamais vu à la télévision. En deuxième place, derrière une nana qui faisait la pub
pour de l'eau.