Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les 100 ciels

une globule méchante jetée nonchalamment sur le monde

L'irrespirable dictature de la connerie (lire cet article peut faire vieillir de 10 ans d'un seul coup)

Hier, en me balladant sur internet, j'ai vu un article sur un site très sérieux (enfin tout est relatif), parlant des méfaits de la lecture. Soi disant que lire ferait vieillir, ce qui amenait le rédacteur de ce torche-cul d'article, à lister 10 avantages dans le fait d'arrêter la lecture.
On y trouvait entre autre l'excuse économique : "lire coûter cher" :
Mouiii, fumer aussi et en plus ça donne le cancer douloureux, aller en boîte aussi et en plus ça fait rencontrer des connards superficiels et bourrés.

On y trouvait aussi le prétexte du délitement social : "lire vous éloigne des autres" :
N'importe quoi. Le plus grand bousilleur social reste le poste de télévision. Dans le sens opposé, l'alcool est un lubrifiant social, dommage qu'il fasse raconter n'importe quoi.

Il y avait bien sûr plein d'autres exemples pourris, passons. Que cet article soit sérieux ou à prendre au millième degré, peu importe, il est foireux, et écrire de telles inepties même pas drôles en cette période d'abandon du livre par la majorité des humains en dit long sur l'époque actuelle, époque polluée par les iPhone et Face de Livre (ou Facebook pour les bilingues).
(note personnelle : vous remarquerez que depuis hier, j'utilise beaucoup "en dire long sur l'époque actuelle". Oui, comme les vieilles, je trouve que c'était mieux avant et que putain y'a plus de saisons !).

Ainsi donc, lire serait dangereux. C'est vrai que laisser les peuples se cultiver est dangereux pour les commandants du monde. Un peuple cultivé est plus apte à se rebeller. Heureusement dans nos contrées, nous avons accès à la culture. Quoi qu'est vrai, quoi qu'est faux, ça,  mystère. Faut prendre du recul et faire un tri. Cependant, les bouquins restent un moyen sûr d'apprendre sur son monde et sur soi même. Quand je pense que les générations à venir lirons des livres sur des tablettes numériques me défrise le pubis, mais bon, au moins ils liront et n'auront pas peur de se salir les mains avec du papier ou d'avoir l'air con devant leurs copains à tenir un livre. Lire est dangereux, et ta soeur ? Si les gens lisaient plus ils seraient moins cons tiens ! La voilà la vérité vraie ! J'ai toujours été choquée chez certaines personnes de ne voir AUCUN livre. Un télé 7 jours sur le canapé et rien d'autre. Et moi je demandais naïve "mais euh, tu lis pas ?"... et un jour on m'a répondu "ben non, pourquoi faire ?". Je me souviens même qu'une de mes ex, bête comme ses pieds, m'avait dit "arrête avec tes bouquins tu fais intello, ouh l'intello ouhhh!" ...comme si j'avais une espèce de tare. J'ai rien dit, mais j'aurais du lui répondre "mais ta gueule connasse, tu sais lire toi au moins ? Non parce que si tu lisais davantage tu serais capable de m'écrire des mots autrement que phonétiquement ! pov'pomme !".



Une dernière réflexion que je me suis faite hier en nettoyant mes plaques de cuisson à la pierre d'argile (économique, écologique, ça sent bon, ça nettoie bien, essayez) : je ne comprends pas que les abrutis qui tiennent les rennes du monde, ces gros patrons véreux des grosses industries polluantes à la con et riches en dollars, n'aient pas conscience du mal auxquels ils collaborent. Leur mode de pensée n'inclut qu'un avenir à courte échéance, une sorte de "pour le moment, tout va bien". A aucun moment ils ne pensent (mais pensent-ils ?) à leurs futurs petits petits petits petits petits fillots qui vivront avec trois bras et une terre en friche. Pour le moment ça rapporte et le reste, rien à battre. Quand je pense que ces excréments terrestres prennent leurs enfants dans leurs bras, les regardent, leur sourient, comment font-ils ? Le monde a connu de grands tarés dictateurs, mais eux sont pires parce qu'ils se perpétuent sur plusieurs générations. Ils condamnent à eux tout seuls toute une humanité et même leurs propres enfants ! Qui sont-ils ? Comment vivent-ils ? A quoi rêvent-ils ? Pleurent-ils ? Rient-ils ? Mais bon dieu qui sont ces gens ? N'ont-ils jamais chouiné devant le Roi Lion ou les Pokémon ?.  Comment peut-on aimer ses enfants quand on condamne leurs descendants ? Ils polluent leur propre sang. Ces gens n'ont aucune fierté, aucun bon sens, aucun cerveau, aucun autre choix ? (rayez la ou les mentions inutiles). Sûrement une espèce de secte de tarés omnibulés par le fric. Il faudrait qu'un jour, un héros débarque et en fasse une espèce de gros pâté en croûte de tous ces cons. Seul hic, défricher la mauvaise herbe condamne à la faire repousser. Quelle connerie universelle ! Et dire que pendant ce temps là, nous on trie nos déchets de poubelle comme des benêts ... AH AH AH laissez moi rire !

Si tu es l'un d'eux : il existe de très bonnes cordes bien solides chez Bricomarché
Si tu connais l'un deux, si l'un d'eux est ton ami sur Facebook : boycotte le, comme les manteaux en fourrure de phoque.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

K.


Voir le profil de K. sur le portail Overblog

Commenter cet article

flo 29/07/2012 13:42

Pour l'irresponsabilité des industriel, c'est la loi du marché : si quelqu'un vend de la merde polluante, mais qui se vend bien et coûte peu chère à produire, tout les autres doivent fabricant
doivent faire pareil (ou pire) pour continuer a être compétitif.
Les consommateurs ont une vraie responsabilité par contre, si ils s'informaient plus sur ce qu'on leurs vend, il ne donnera pas de sous à des vendeurs de merde.

Ro 19/05/2010 02:41


Qu'un plouc moyenâgeux de cour de lycée pense que "les livres c'est pour les tarlouzes", ça m'étonne pas plus que ça.
Mais le djeunz vieux avant l'heure n'est pas sensé être l'image la plus représentative de la société, à la rigueur juste l'image de ses pires travers.

En revanche, ce qui m'inquiète, c'est que là, c'est pas un bourrin de 16 ans qui cause depuis son lycée de trifouillis-les-oies ou son camping à Palavas-les-flots.
Là c'est un journaliste qui donne le ton. Enfin, du moins, ce que les médias nous présentent comme un professionnel du journalisme. La crème de l'aristocratie parisienne. Ces gens qui ont du
"bon
goût" (à croire ce qu'on nous dit).
Celui qui est sensé s'exprimer au nom de la société, vu que le peuple n'a plus l'autorisation de le faire, sous peine de procès, et que le journaliste - pas n'importe lequel, celui qui en
principe,
a lu beaucoup de livres avant d'exercer - constitue le seul vecteur de communication autorisé, du moins pour communiquer sur autre chose que des futilités.

Il y a ne serait-ce que 10 ans, aucun journaliste ne se serait risqué à écrire de tels propos.
Déjà parce que ça faisait mauvais genre, à l'époque, de cracher sur la lecture.
Mais aussi parce que ce qui fait toute la légitimité du statut (ô combien confortable) de journaliste, c'est justement un niveau de culture générale qui est sensé être nettement au dessus de la
moyenne. Ce qui me conduit à m'interroger sérieusement sur les critères de recrutement de ceux et celles qu'on désigne aujourd'hui par la qualité de "journalistes".

La société française serait elle entrain de se vautrer dans ses pires travers ?

(mais pourquoi je pose cette question... la réponse est tellement évidente...)

Euh, au fait, dans 10 ans, on en sera où ?...
On se grattera sous les bras ?
On grimpera aux arbres en poussant des cris et en jetant des pierres ?
On se reniflera le derrière avant de copuler ?

Qui sait, peut-être en qu'en 2018, il y aura déjà plein de journalistes qui trouveront ça "cool".


c'est moi qui commande ! 06/01/2010 16:44


J'aime bien aussi les gens qui ont des collections complètes du Grand Livre du Mois, les bouquins qu'ils reçoivent et qu'ils sont obligés de payer sinon ils ont de gros problèmes. Cela me fait
penser à une anecdote France Loisirs qu'il faudra que je vous conte un de ces 4.


Renard 05/01/2010 17:31


Amusant... quand j'arrive chez quelqu'un, moi aussi, je cherche les livres... et des fois, c'est vrai que c'est vide..