Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les 100 ciels

une globule méchante jetée nonchalamment sur le monde

L'arrêt cardiaque peut entrainer la mort.

Après nous avoir bassiné  les grelots avec : le cancer colorectal du fondement, la grippe H1N1, la vache folle et le mouton galeux, les accidents vasculaires cérébraux, le cancer du sein voire des deux, le cancer du pubis, le rhume, l'hépatite, et la DMLA (dégénerescence maculaire liée à l'âge = ou Gilbert Montagnétisation après 60 ans), le gouvernement s'inquiète pour notre petit coeur de mousse.

Ou comment un gouvernement est capable de rendre les hypocondriaques comme moi plus malades qu'ils ne le sont déjà, et leur faire consommer des cachets "même pas peur" pour faire tourner les labos fournisseurs de pilules de bonheur suggéré.

Un odieux complot.

Et ils semblent que BFM TV et RMC (la chaîne de TV et la radio sont liées) soient très impliquées dans la conservation de notre petite santé.

 

Décéder subitement dans la rue (et rater Plus belle la vie le soir-même)

Ils ont commencé le harcelement mental avec un clip abominable sur un fond musical de type Dido en mode Lexomyl, quoique maintenant que j'y pense, il ne me semble pas que Dido ait chanté autre chose que des chansons de déprimée mentale. On y voit une femme d'une trentaine d'années qui choît dans une rue parce que son coeur cesse de battre. Oui, ça peut arriver, apparemment ça arrive toutes les 40 minutes en France. Vous êtes là tranquillou, vous épluchez des betteraves en écoutant Sheila, et votre coeur d'un coup il se dit  : "oh punaise ça me saoule de toujours faire la même chose, tiens je vais m'arrêter un peu". Un peu comme un employé de la SNCF, sauf que dans le cas du coeur, on peut faire quelque chose. Dans la vidéo, on voit aussi les souvenirs de cette femme (enfants, vacances, soldes avec les copines...) qui s'effacent, c'est super joyeux, je l'ai revu le 3 janvier, je peux vous assurer que juste après les fêtes le jour de la rentrée ça fait mal aux dents !

Et puis, ô miracle de la rue, des gens accourent, tentent le bouche à bouche, le massage cardiaque, et, joie, trouvent un défibrilateur, et donc ils défibrilent la femme dont les souvenirs réapparaissent petit à petit, car oui, elle revient à la vie.

Sauf que, quand même, le processus d'identification a fait son boulot, et on se retrouve le café à la main, totalement dépité, plus envie d'aller bosser, le moral dans les socquettes, et la graine de l'idée bien plantée que : "oui mon ami, même jeune, tu peux crever d'un coup. Et comme y'a pas de défibrilateurs dans toutes les rues, t'as intêret à mourir dans la bonne rue mon connard !"

 

Ne pas décéder grâce à son iPhone

Le clip a enfin  disparu des écrans, mais remplacé par quelque chose d'innatendu : une annonce pour une application pour iPhone.

L'application "arrêt cardiaque".

 

...

 

Je vous assure que c'est le nom de l'application. Lisez-le à haute voix, ça fait bizarre. Sur cette application on retrouve les numéros d'urgence, les gestes qui sauvent et tout le bordel pour pas trépasser et donner du boulot à mon pote Requiem (cf. dans ma liste de favoris "la mort"). Sauf qu'en toute logique, cette application va servir à sauver la vie de quelqu'un d'autre, pas la vôtre ! Il faut donc espèrer que vos concitoyens ont tous un iPhone et une dose de civisme. Pas gagné.

Non parce que je vois mal le mec qui fait un infarctus s'auto-fibriler, on n'a jamais vu ça, même dans les contes d'Andersen ou un épisode de Joséphine Ange Gardien (oui mes références sont vastes).

Maintenant, on peut pousser le concept de l'application médicale un peu plus loin :

 

l'appli "constipation chronique", l'application  "écrasé par un gros camion", la "furoncle aux orteils", ou bien la "hémorroïdes avec parcimonie", voire la "je vais vomir", l'application "hépatite A, B ou C ou les trois -pas de bol-", et enfin pour terminer, vous l'attendiez tous et toutes  : l'application "se déboiter la rotule".

 

Une petite dernière chose avant le week-end

à la question que tout le monde se pose : peut-on s'aimer en K-way, la réponse est : OUI !

La preuve en image :

 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

K.


Voir le profil de K. sur le portail Overblog

Commenter cet article

c'est moi qui commande ! 16/01/2011 19:04


C'est quoi cette histoire ? Requiiiiieeemmmm ?!!!


rousse19 16/01/2011 11:32


ça va, chez Réquiem, hier, on mourrait en levrette !!! Vérédique !!!!


c'est moi qui commande ! 14/01/2011 22:49


Elisa : ahahaha mince j'ai raté la vanne sur le groupe Niagara dans mon article
Requiem : bon ben merci pour l'histoire hein,une histoire pleine de joie et de bonne humeur et qui prouve une fois de plus, que la justice n'existe pas et bon week-end (huhuhu)


requiem29 14/01/2011 19:26


Tiens, ces histoires de coeur, ça me fait penser à un type que j'ai enterré. Je te jure, c'est authentique :
Le gars, du style travailleur, achète un corps de ferme à rénover. Il décide de faire les travaux lui-même, vu qu'il bosse dans le bâtiment. Comme il n'a pas beaucoup de sous, il travaille au noir
à côté.
Bref, il passe ses journées au travail, en faisant des heurs sup, ses week-end et ses vacances à travailler au noir, et tout son temps libre à bosser sur le chantier de sa maison. C'est à dire ses
soirées après le travail, jusqu'aà deux trois heures du matin, parfois.
Pendant dix ans, il ne prend pas un seul jour de repos, il travaille comme un fou, et enfin, la maison est finie.
Avec tous les sous qu'il a économisé, il achète des chouettes meubles, s'installe, et décide, enfin, de lever le pied.
Le soir de son aménagement, il se pose dans son canapé et fait un infarctus. Delta Charlie delta, comme on dit à l'armée. Couic ! Comme on dit dans Pif Gadget.


Elisa 14/01/2011 19:09


Mais pourquoi portent ils des kway ? C'est pas Niagara qui chantait "l'amour a la plage" (aoum chachacha )