Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les 100 ciels

une globule méchante jetée nonchalamment sur le monde

J'ai testé pour vous : le concert de Hip-Hop

préface

 

On m'a dit : "Viens au concert du Trianon voir comment ça se passe en backstage"

Moi : "Ah bah oui d'accord, y'aura Muse ?"

On m'a dit : "AH ben non, ils ont chopé une otite, par contre y'aura DJ Cut Killer"

Moi : "...Qu'est-ce que c'est ? Le DJ qui tue en coupant avec un coupe-ongle ?"

On m'a dit : "Maiiiis tu verras !"

 

________________________________________________________________________

 

Connaître des gens qui bossent dans l'événementiel permet de participer à des joyeusetées magiques auxquelles tu n'aurais jamais pensé aller parce que :

- pas le temps

- pas envie de déchausser les chaussons

- pas son goût

- connait pas

 

Et donc, par un concours de circonstances, me voilà entourée d'ado surexcités dont l'engouement pour le DJ qui coupe des trucs avec une hachette à pain est plutôt contagieuse.

Je m'installe au balcon pour jauger la foule dans la fosse : quelques fumées à effluves souplinées flottassent au dessus de drilles battant la basse rythmique de la tête. Car pour assister à un concert comme ça, il faut être au minima équipé d'une nuque. Le mouvement d'avant en arrière, plus ou moins prononcé, permet dans la vie normale d'exprimer un oui, au Trianon, il permet de suivre le rythme. D'ailleurs à ce sujet, j'ai lu que l'on pouvait se démettre un neurone en secouant trop fort sa tête, ce qui me permet de voir enfin, qui autour de moi, va régulièrement en concert.

 

Expression à imprimer, à découper et à utiliser dans les dîners

D'ailleurs à ce sujet, me vient une expression que je trouve fort bonne et que je souhaitais partager avec vous, et que vous pourrez aisément ressortir face à des cons : "'Quand on chie dans son jardin, faut pas s'étonner de marcher dans la merde". Fin de la parenthèse.

 

Un petit poney trot-galop qui monte une armoire Ikéa

 

Mais ce que j'ai préféré dans ce concert, c'est sans nul doute :

- la course aux petits poneys imaginaires   ET

- le tape-clou invisible avec la paume

 

Le 1er mouvement consiste à tendre les deux bras en avant et à fermer les poings. Ensuite, en fonction du rythme musical, et de son taux d'excitation qui lui-même varie en fonction de ce qui circule dans le sang, on agite les bras, légérement de bas en haut, ou, splendide variation en décalant le bras gauche par rapport au droit. En général l'angle du mouvement reste étroit, mais si DJ qui tue quand y coupe vous hystérise en mixant avec ses deux doigts, vous pouvez agrandir l'angle jusqu'à obtenir un mouvement digne de Gym Tonic.

J'ai vu un grand gaillard dont les yeux disparaissaient quand il souriait utiliser ce mouvement à l'infini, et, quand l'artiste sur scène regardait dans sa direction, il tenait fermement ses rennes de petit poney tout en secouant la tête de haut en bas d'un air entendu en faisant le cul avec sa bouche pour envoyer un message secret et invisible : "Yeahhh man, on se comprend gros !".

 

Après les tours de petit cheval, bricolons un peu. Le 2nd mouvement est plus simple.

Un seul bras tendu vers l'avant, main à plat, paume vers le sol et on exerce un mouvement de haut en bas comme si on voulait enfoncer un clou imaginaire. Là aussi, selon le rythme (mollasse ou speed) on accentue le mouvement d'ascenseur.

C'est beau quand ils sont 250 à le faire, on dirait les jeunesses Hitlériennes en pleine transe.

 

Comme on est dans une ambiance de jeunes trop cool, parfois aussi, on échange tout, jusqu'à ses miasmes.

Sur scène, un artiste très connu de hip-hop qui fait crier des filles, et qui fait accélerer le mode petit poney des gars. Le chanteur il est à fond, porté par l'hystérie générale. Et là le mec, tu sais pas pourquoi, d'un coup comme ça sans prévenir, il prend de l'eau dans sa bouche et il la crache sur le public.

Un humain normalement constitué, si tu lui craches à la gueule, il se pousse. Ben là, non. Les fans exultent, ouvrent les deux bras pour en avoir encore, c'est tout juste s'ils n'ouvrent pas la bouche ces abrutis : "Oh oui crache-moi dans la gueule, c'est de la bave divine parce que t'es une star alors tu peux tout te permettre avec moi, je suis ton jeune esclave, chie-moi sur la tête mec !".

Là, ça me dépasse un peu.

Alors j'ai préféré tenter la coupe de champagne du coin VIP.

Je me suis faite rouler, pas habituée au concept et puis il faisait pénombre. Il y avait une assiette avec des petites profiterolles. J'y vais sans frein. Et là, ô surprise, c'était pas du chocolat mais du thon...concept de surprise des buffets haut de gamme.

Alors, j'ai tout recraché à la gueule des gens qui passaient devant moi, mais en fait, comme je ne suis pas une star qui fait du poney ou qui enfonce des clous imaginaires, ils n'ont pas du tout aimé...

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

K.


Voir le profil de K. sur le portail Overblog

Commenter cet article