Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les 100 ciels

une globule méchante jetée nonchalamment sur le monde

Infiniment (barrée)

Cette année, la science fait des bonds en avant : anéantissement total du virus du sida pour un patient qui a reçu une greffe de moelle osseuse, rajeunissement de cellules humaines, et matérialisation des ondes de notre cerveau. C'est sur cette dernière que je souhaite m'arrêter en ce dimanche. Prenez un humain lambda, demandez lui de regarder, par exemple, une petite flûte communément nommée flûtio. Branchez des capteurs sur la tête du cobaye, lancez un tout nouveau programme mystérieux, regardez l'écran de l'ordinateur...et là, apparaît les contours du flûtio. L'image n'est pas nette, ni détaillée, mais vous pouvez voir ce que voit l'autre. C'est à dire que, grosso modo, on peut lire et décrypter les ondes du cerveau. Nous sommes à deux pas de la télépathie.
Il est fort possible que, le cerveau étant un mécanisme si complexe, nous n'en percerons jamais totalement les mystères avant de disparaître. Mais, peut-être que demain, nous serons en mesure de communiquer sans parler, de nous téléporter, et de faire voler les chameaux, bien que cette dernière fonction ne soit d'aucune utilité.

Mais revenons à notre expérience du flûtio ; si un programme est capable de traduire les ondes électriques de notre cerveau, peut-on imaginer qu'un jour, nous pourrions enregistrer nos rêves pour les revoir à volonté sur un écran de télévision ? On se coucherait, on se brancherait à un petit graveur d'ondes cervicales, le Cortex 3000, et le lendemain, sur un mini-disc, on retrouverait tous les rêves et les cauchemars de notre nuit. Fabuleux ou totalement affreux ? Car les rêves permettent le rééquilibrage du cerveau, et nous empêchent de devenir totalement cinglés...donc, si l'on voyait nos rêves qu'adviendraient-ils de nos cerveaux ? Du pâté de biche ?
Cela poserait aussi un nouveau problème sur le fameux "respect de la vie privée" alors lequel patauge fortement Facebook actuellement ; tout le monde aurait accès à vos rêves. Les divorces exploseraient, les psy seraient encore plus riches, les anti-dépresseurs seraient les rois du monde et le seul met de chacun de nos repas. Nous serions esclaves de nos pensées, car les pensées et l'imaginaire restent aujourd'hui le seul atoll de liberté où l'on peut se cacher.

Et puis il y a un autre élément important : la plupart de nos rêves sont complétement idiots. On se retrouve dans le métro sans slip alors que l'on doit sortir 4 stations plus loin et que l'on se demande comment on va pouvoir s'enfuir sans que les autres passagers voient notre cul. Tout à coup, Chimène Badi monte à la station "Rue des Boulets", et elle se met à danser un jive avec Lagaf qui a rangé son scooter des mers dans un coin. Soudain, une sirène retentit, un brocolis vous interpelle et vous escorte jusqu'à un hôtel Ibis qui tire au canon sur un galion qui passe dans la rue. Aussitôt, en toute impunité, un nain manchot roule des crêpes avec ses moignons et vous répéte sans s'arrêter que "la crème fouettée au kiri ça ne marche pas du tout", quant au même moment votre vieille tante Suzanne chuchote "au viol" en faisant un numéro de claquettes. Une ellipse temporelle à laquelle vous n'avez rien demandée vous emmène sur une plage où se déroule un raz de marée, la vague est immense et va vous submerger mais à ce moment là, Liane Foly vous suggère de monter avec elle sur le piano. Alors que votre mère vous flagelle avec un patin de parquet, une envie subite de canelés vous fait commettre l'irréparable, et vous assassinez sauvagement un chien innocent avec un clou. Une douleur vous surprend à la nuque, vous vous retournez, un homme masqué de 5 mètres 12 tente de vous scier le cou avec une équerre, pendant qu'une cavalière de poney fait du trapèze en rigolant niaisement. Vous supputez être dans un de ces mauvais rêves qui n'a aucun sens, quand subitement, une gloumoute vénéneuse vous écrase le pied en hurlant : "tu l'as vu hein, tu l'as vu hein, tu l'as vu hein", vous voulez répondre "quoi, mon cul ?"  mais aucun son ne sort de votre bouche, et lorsque vous mettez votre main dedans une pâte épaisse se coince dans votre gorge. Vous enfoncez la main jusqu'au poignet pour tenter de sortir ce truc immonde qui vous étouffe, quand une invasion de triangles isocèles vous barrent le passage. Une idée saugrenue vous vient : "et si je faisais un loto ? putain je veux faire un loto je dois trouver un tabac, je vais crever si je ne fais pas de loto", quand une pluie de clés à molette en mousse s'abat sur vous. Sans prévenir le groupe Abba apparaît et fredonne Waterloo, vous voulez leur dire bonjour, mais vous n'osez pas parce que vous avez oublié de mettre du déo. Là, un singe petit comme un taille-crayon vous informe que cette année les huîtres ne sont pas fraiches. Le vent se lève, un slip tombe à vos pieds, vous l'enfilez et sortez du métro.

Ah oui, c'est quand même plus barré que Tim Burton ! Bon ben en fait on va oublier cette idée d'enregistreur de rêves. Cela ne marchera pas du tout.

       

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

K.


Voir le profil de K. sur le portail Overblog

Commenter cet article

c'est moi qui commande ! 06/11/2011 21:27


Rêve pendant une grippe après avoir bu un grog mal dosé.


Sékateur 06/11/2011 16:22


C'est un rêve ou un trip LSD ?