Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les 100 ciels

une globule méchante jetée nonchalamment sur le monde

Des vacances en famille avec des daims et des lapins nains.

Certaines choses ne sont pas tolérables. C'est le cas d'une publicité télé pour une "chaine" de pseudo-parcs de vacances nichés dans le fond des bois. Ces endroits mystérieux pareils à des sectes, proposent des pré-fabriqués nommés cottage pour faire bourgeois auprès des beaufs, pavillons témoins dans lesquels loger pour la modique somme de : très cher. Comme c'est très cher, il y a diverses occupations et activités parmi :

 

- Aquaboulevard avec tout son bordel habituel : toboggans, piscines à vagues, à remous, à bulles, tapis de mousse et douches dans lesquelles ça pue le chlore, et les pieds

 

- des activités diurnes : tir à l'arc, accrobranche, vélib des bois, poneys mous et autres joyeusetés de camping pour les beaufs mais en version aseptisée

 

- des activités nocturnes : chenilles, punch, chasse au dahut ...

 

Et, comme on nous prend définitivement pour des cons, le petit plus qui change tout : les enfants peuvent caresser des daims et ramener des lapins nains dans le salon.

 

Oui, dans ces parcs, la magie est au rendez-vous, à tel point qu'on s'imagine y croiser Blanche-Neige chantant avec les oiseaux, et conversant avec des gnômes bossant comme des mexicains dans les mines.

Oui, dans ce type de parc, le daim n'est pas comme partout ailleurs. Le daim n'y est pas sauvage. Le daim passe tous les jours à 16h45 devant votre "cottage", il s'arrête devant votre salon,  pensez à faire sortir le gamin pour qu'il voit ça. Le daim, ce daim un peu magique, reste, tourne sa petite tête de cervidé artiodactyle vers vous, il vous sourit, une musique avec des violons retentit dans la forêt, au loin, un arc-en-ciel fait son entrée, votre enfant montre le daim du doigt, l'instant est féérique, le temps est comme suspendu, madame chiale, c'est beau comme dans un roman de Jane Austen, et tout ça, tout ce rêve pour la modique somme de : très cher.

 

 

vous pouvez toucher ce daim pour la modique somme de 1800€....sinon, allez chez Ikéa...

 

 

Mais il y a encore plus fort : les lapins. Le lapin nain très commun dans nos forêts et surtout dans les animaleries autour des forêts, vient à passer par là, chaque jour à 11h08. Votre progéniture court vers lui avec ses gros sabots et la délicatesse que l'on connaît chez les petits de moins 10 ans, il prend le lapin dans sa main et vous le ramène dans la salle à manger immaculée, car oui ici rien ne se salit jamais, c'est merveilleux. Hier soir, maman a vomi son punch sur la moquette blanc-crème et ça ne se voit déjà plus, tout ça pour la modique option de : très cher. 

Il ramène donc le lapin qui dépose allégrement ses petites crottes sur le tapis, mais comme ici, tout n'est que magie, c'est tellement pire que Disneyland, que cela n'a aucun importance. De ce fait, toute la famille tripote le petit lapin, tout le monde s'aime, c'est vraiment super beau et touchant, papa en a même oublié que maman l'a fait cocu pas plus tard que plus tard vers hier.

 

Dans cette secte, prison dorée, zoo humain, on ne sait pas trop, tout est fait pour vous faire passer de très bonnes vacances. On imagine bien le grand mur blanc avec les miradors qui entourent les bois. On imagine les roumains qui peignent le gazon chaque matin, car dans le monde où l'on est heureux tout le temps, tout est fait pour que vous vous sentiez bien. Chaque cottage semble être récuré à l'eau de javel, et quand on voit les brochures on se dit que dans ses maisons en carton, on ne doit sûrement rien pouvoir toucher tant tout semble tout le temps en ordre. Un ordre cauchemardesque, pire que dans 1984.

 

Moi si je vais là-bas, je pense que j'aurais vite les nerfs en pelotte. J'imagine le personnel tout en blanc bougeant comme des robots et me demandant à tout va: "tout va bien mademoiselle ? Que pouvons nous faire pour vous ?". Et là, dans un craquage intense mais nécessaire, je bute le daim avec ma cornemuse, j'écrase le lapin avec mes Converse en 38, et je cours en hurlant dans le bois en espérant que le mur soit facile à escalader. Mais comme je suis nulle en endurance et que je me chope un point de côté, ils me rattrapent, me collent une camisole, et m'enferment dans une salle matelassée avec le daim, et le lapin nain. Je finis folle, en vacances, mais folle.

 

 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

K.


Voir le profil de K. sur le portail Overblog

Commenter cet article

c'est moi qui commande ! 12/01/2011 19:41


ça va vous deux ? Je vous sers un truc à boire ?


Elisa 10/01/2011 16:46


Non... J'en ai entendu parlé (j'ai lu et/ou vu à peu près toutes les adaptations ou digressions du roman, mais à chaque fois j'ai été déçue, sauf par la mini-série de la BBC avec Colin Firth "the"
Darcy ULTIME et le film de Joe Wright avec la sublime Keira).
Et pis les zombies, c'est pas trop mon truc...


requiem29 10/01/2011 15:33


Tu as lu "Pride and prejudice and zombies" ?
http://www.amazon.fr/Pride-Prejudice-Zombies-Classic-Ultraviolent/dp/1594743347/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1294669988&sr=8-1


Elisa 10/01/2011 14:38


Je suis sûre... Mon livre de chevet est "Pride and Prejudice" et j'ai lu tout Jane Austen (en même temps, elle n'a écrit que 5 romans, elle est morte à 42 ans).


requiem29 10/01/2011 10:51


Elisa : enfin,je veux dire : on fera vérifier par quelqu'un, parce que perso, Jane Austen...