Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les 100 ciels

une globule méchante jetée nonchalamment sur le monde

Des fougères, des mottes, et des plumes

J'aime beaucoup les documentaires (caution intellectuelle) ; le problème réside dans le traitement de celui-ci.
Il y a le documentaire passionnant que vous regardez la bouche ouverte, le petit filet de bave inclus.
Il y a le documentaire au sujet chiant mais si bien traité que vous vous faites piéger, et c'est seulement à la fin que vous vous rendez compte que vous venez de vous taper 2 heures sur l'accouplement des bulots sans broncher.
On peut aussi tomber sur le documentaire déceptif avec le sujet qui vous branche depuis toujours, soit : la fabrication des clavecins Bontempi, mais voilà, le réalisateur est cul-de-jatte, aveugle, sourd et doté d'un fort mauvais goût, et il vous plante la thématique comme un vieux flan aux pruneaux.

Et puis, il y a une race de documentaires que vous connaissez tous : le doc qui vous fait sentir vieux avant l'âge ; celui que vous regardez avec de l'arthrose et les dents qui claquent.
C'est le cas de l'émission de ce soir qui s'intitule Des racines et des ailes, que j'ai décidé de sobrement intituler : Des fougères, des mottes et des plumes. Autant l'émission Faut pas rêver me passionne, autant Des fougères, des mottes de mousse et des plumes me fait plus chier qu'un puzzle de 5000 pièces !
Ce soir, on y a vu que des jeunes qui sont déjà vieux et ça, c'est triste.

Capture-1-copie-5.jpgCapture-2-copie-4.jpgCapture-3-copie-1.jpg



Le premier a environ 30 ans, il est probablement puceau parce qu'il a encore des boutons d'acné sur la tronche, et il vit avec son père. Tous deux vivent dans un marais. Bon là déjà moi je dis que y'a un truc qui déconne, puisque tout le monde sait que ce sont les ogres et Peau d'âne  qui vivent dans les marais, mais passons, on va dire que je chipote. La passion de ce jeune garçon : restaurer des barques en bois. Bon là tu te dis :  "mais où les journalistes vont-ils chercher tout ça"

Extrait d'une conférence de presse à France 3:

"Bon Raymond, on va filmer des gens dans le Nord, de quoi on pourrait parler ?"
"Chaipa y'a que des cons qui tournent pour Confessions Intimes dans le nord !"
"Rho Raymond, mwahaha, déconne pas, on a total full budget là, on peut même y aller en  1ère classe du Corail, alors cherche une idée bon sang d'bois !"
"Ben y'a bien un jeune puceau qui peint des barques..."
"Voilà  ! On a notre sujet, comme l'émission n'est diffusée que dans les maisons de retraite, on commence par ça, les vieux s'endorment vers 21h15 et après on comble, on filme des oiseaux et des beffrois et le tour est joué"
"Ouais, mais on n'aura jamais le 7 d'or"

"On s'en fout, on a une carte de presse et -25% chez Flunch"

Donc le mec qui rafistole les bateaux nous explique plein de trucs supers : une barque en bois ne peut pas rester plus de 2 jours hors de l'eau sinon ça craque, et il comble les fissures avec du chanvre. Mouais, m'est avis qu'il ferait mieux de le fumer.
Après on suit nos nouveaux amis dans leur marais. Avec plein d'autres potes du marais, ils se réunissent pour faire la fête. Alors attention, la conception de la fête n'est pas la même chez eux que chez nous. Eux leur gros délire de malade de la tête, c'est de débroussailler le marais. Wow !
Après, ils plantent une vieille tente, des chaises en plastique, et ils boivent de l'alcool dans des gobelets du prisu en machouillant des Curly : le délire total. Les fêtes à Ibiza ou les Fuck Me I'm Famous de David Guetta à côté, c'est le bal de la salle des fêtes de Montamisé.
Et les mecs, ils ont un très grand projet de vie que même Dubaï nous jalouse : à un moment, ils passent à côté d'un tas de cailloux et ils sont tout émus de partout. On se dit que, peut-être, un être cher est décédé ici et que ça les brasse un peu... Pas du tout !
En fait, il y a des siècles, il y avait une petite maison artisanale d'un mec qui ramassait de la tourbe ou je ne sais quoi, ça permettait de se chauffer avant qu'on ne connaisse le charbon. Ben les mecs, ils veulent reconstruire la maison, ça va leur prendre des années, ça servira à rien, mais on sent que ça leur tient à coeur parce qu'on les sent fébriles et larmoyants.
Mais bon sang les gars, vous avez 30 ans, allez vous amusez, faites-vous dépuceler le slip, voyagez, faites des trucs de votre vie bordel, pas des Jenga de cailloux qui re-choiront dans quelques années !

Bon, à ce niveau de l'émission, on dénombre dans les maisons de vieux : 3 infarctus par inanition, un étouffement par avalement de langue et quelques épanchements urinaires.

Alors, pour réveillez le peuple, Des fougères, des mousses en mottes et des plumes ajoute une musique de fond un peu rock. Ne vous emballez pas hein, c'est pas Megadeth, c'est juste Francis Cabrel qui accorde sa guitare.

Après le marais on voit un mec qui fait du char à voile. Ah punaise, le char à voile, le sport de plage le plus chiant du monde.
En hiver vous avez le curling, en été le char à voile. Wouuuuuh, zéro luxation et pas de claquages garantis ! Vous risquez juste de crever inopinément d'ennui maximum.

Petite musique rock énervée avec une petite batterie Playschool.

Vient ensuite celui qui fait du pain. C'est très noble de faire du pain. Mais le boulanger là, il est un peu bizarre, il renifle la croûte, il fourre sa pogne dans la mie, il explique que le croustillant fait un bruit différent en fonction de...bon je ne sais plus, je suis allée faire pipi, c'est à cause du trop-plein de marais du quart-d'heure précédent.

J'ai l'impression d'avoir 92 ans.

L'exploit de Des fougères, des mousses soyeuses en forme de mottes, et des plumes dans le fondement est de nous ramener dans le passé, mais un passé présent. Ici, pas d'iPad, de Wifi, de Bluetooth, et de 3D, l'émission réussit l'exploit de dégoter des...forgerons, le métier qui n'existe plus depuis le Moyen-Âge. Le pire, c'est que de vieux forgerons apprennent le métier à des jeunes. Moi je me dis :  "mais punaise, libèrez-les ces jeunes, ils sont là de leur plein gré ou pas ? Ils sont payés, ce sont des figurants ? On les a drogués ou pas ?"...Mais soudain, une action palpitante : un artisan débarque avec un mètre et mesure des poutres en bois. Rhaaaaa, on se croirait dans Avatar, je vais pas pouvoir tenir, mes ongles pénétrent dans le tissu de biche des bois des accoudoirs du canapé...je veux zapper et regarder Glee, mais je ne peux pas, je veux voir la suite, je veux voir des beffrois, des poutres, des barques en bois, des jeunes-vieux, des tailleurs de pierre, des forgerons, des châtelins, des enclumes...

...OH OUIIIIIII !

Question : peut-on avoir un orgasme devant Des fougères, des tas de mousses moussues, vive la motte et des plumes ?


Prochainement sur ce blog :

Capture-4-copie-2.jpg

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

K.


Voir le profil de K. sur le portail Overblog

Commenter cet article

moa 13/03/2012 13:29

:) un peu de compassion pour ceux qui ont déjà vu et revu tous les épisodes d' histoires naturelles sur tf1

Sékateur 08/03/2012 07:33

Ouais, y'a pas à dire, y'a plusieurs petits mondes à l'intérieur du grand. Et c'est pas plus mal...

Dieu ou Auré ou ... Didier l'embrouille 07/03/2012 22:46

De bleu, c'est fou le nombre de truc qui me sont passés par la tête dans le paragraphe qui commence par "Avec plein d'autres potes du marais,..."