Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les 100 ciels

une globule méchante jetée nonchalamment sur le monde

De la résonance de nos actes ou tripote-moi le limbique !

La mémoire qui permet de retenir la liste de courses pour remplir le frigidaire est basique et fonctionne sans qu'on y prenne spécialement garde. Mais il existe d'autres mémoires bien plus intéressantes, celles qui nous permettent d'évoluer, ou mémoire du long terme.
Contrairement aux loutres, nous humains, sommes pourvus du système limbique, un très bel outillage régissant nos comportements et nos émotions, ces deux éléments étant bien souvent liés l'un à l'autre. Vous le savez tous, vos comportements sont souvent issus d'une émotion particulière. Prenons un exemple très simple à comprendre :

vous avez envie de casser la dentition de Marcel. Pourquoi ?

Parce qu'il est probable que Marcel soit un gros con : il répéte tout le temps "ah oui ben d'accord, alors d'accord !", il vous tape sur le système limbique, cela suscite en vous une émotion de type agacement, donc énervement, donc violence, donc une envie inopinée de lui faire du mal en le coincant derrière la machine à café.
Après cet incident, Marcel fera naître en vous, et ce, pour l'éternité, une montée fugace de stress, telle une vile remontée acide après avoir mangé indien, la mémoire limbique n'ayant jamais oublié que Marcel est un con. Cela fonctionne comme un écho, une caisse de résonance éternelle. Pour modifier cette empreinte, trois choix s'offrent à vous : travailler sur soi, prendre de la drogue, ou éliminer Marcel.

Capture-3-copie-3.jpg

Mais cette marque indélébile agit aussi souvent pour le meilleur. Oser faire quelque chose qui nous a toujours fait peur (par exemple : faire une omelette sans casser des oeufs) s'inscrit immédiatemment dans la mémoire limbique, permettant de refaire cette action héroïque à plusieurs reprises. Le plus impressionnant dans l'histoire, c'est que cette mémoire émotionnelle peut-être consciente : "oh punaise, j'ai réussi à parler devant tout pleins de gens sans m'uriner dessus !"  comme inconsciente, c'est à dire que dans ce cas vous n'aurez pas conscience de vous êtes uriné dessus, ni d'avoir réussi un exploit quelconque, ce qui fait que dans ce cas, vous êtes probablement émotionellement proche de l'huître. 

huitre_2.jpg   eponge-naturelle.jpg
émotion : ligne plate                                      émotion éponge : compassion / sensibilité                                                 

Cela marche aussi pour la douleur physique. Le cerveau enregistre une première fois un tourment anatomique : ça pince l'occiput, ce qui n'est nullement un gros mot. Tout est enregistré et répertorié. A la prochaine douleur occiputienne, la mémoire ouvre son petit tiroir : "il a mal à l'occiput", la résonnance du souvenir s'ajoute à la torture présente, et, de ce fait, vous avez la sensation que la douleur s'est aggravée, alors que non, vous ressentez juste l'écho de votre précédente douleur ajoutée à celle qui vous plie en deux à l'instant présent. Vous voyez un peu ce que cela entraîne ? L'équation est simple, la sensation de bobo amplifiée, vous prenez à chaque fois de plus fortes doses de médicaments de type allopathiques, ce qui fait que si on y réfléchit un peu, il y a fort à parier que les labos pharmaceutiques font leur beurre sur notre limbique, peut-être même qu'à la naissance ils nous ont trafiqué le limbique, et ça, c'est pas normal. Moi, j'veux pas qu'on me tripote le limbique !

 

La mémoire limbiesque se cultive comme un muscle. Plus vous oser, plus vous apprenez à vous dépasser, plus vous agissez, moins vous restez passif, et plus votre limbique prend de la place et permet une ouverture sur soi incomparable. Car comprendre son limbique permet d'identifier ses émotions, et donc, au final, de les contrôler.

Par la suite, savoir jongler avec ses émotions permet de vivre dans le bon costume de soi et non pas une version tronquée façonnée par les autres et la société.

Cela marche pour tout plein de choses. Quand vous regardez un film d'horreur, vous retiendrez surtout les scènes de trouille, parce que l'émotion ressentie restera pregnante. Idem pour les films romantiques avec les signaux physiques que cela envoie : perturbations cardiaques, suées du slip, tremblements compulsifs des mains etc...
Le limbique est donc une pure merveille. Mais on y reviendra...

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

K.


Voir le profil de K. sur le portail Overblog

Commenter cet article

grignard 09/11/2016 10:08

Bonjour Karine,
Je reviens vers vous concernant l'insertion de votre texte dans mon livre.
Vos commentaires succulents de la présentation du cerveau sont parfois difficiles à lire. M'autorisez vous à en améliorer la lecture. Les lecteurs apprécieraient aussi que "cx.préfrontal" soit précisé par "cortex préfrontal". OK???
par ailleurs, j'ai beaucoup apprécié la comparaison entre l’huître et l'éponge. Il me semblerait nécessaire de développer un peu pour les profanes les critères différents entre les deux comportements. Qu'en pensez vous?
merci encore pour cette approche "carabine"!

grignard 25/10/2016 06:00

Bonjour K,
Merci, Merci, Merci,
Parce que nous étions 3 à découvrir votre texte et à passer un long moment à déguster votre présentation imagée.
Notre limbique a fait couler beaucoup de larmes pour absorber vos approches originales.

Pourquoi étais-je sur votre overblog, alors que je ne prends jamais le temps d'y aller???
J'écris actuellement un livre sur les acouphènes et sur ma méthode originale que j'ai peaufinée depuis plus de 40 ans avec plus de 90% d'amélioration.
Pour moi, le système limbique est bien entendu en cause ainsi que les phénomènes de résonance. En cherchant des images de résonance, je suis tombé sur votre prose allègre et j'aimerais en faire profiter mes lecteurs de ce moment original et inoubliable que j'ai vécu en lisant votre présentation. Ce serait un petit entracte divertissant, mais aussi instructif!
J'aimerais solliciter la possibilité d'insérer le lien accompagné ou non de votre texte intégral
Mais quelque soit votre réponse, merci encore de m'avoir fait partager avec mes amis ce moment de plénitude et de vide de larmes!
cordialement
Pierre
Je serais heureux d'ajouter, si vous en êtes d'accord votre nom et vos coordonnées

The Chief 25/10/2016 11:43

Merci pour votre intérêt ! Je vous contacte par mail.

C'est moi qui commande ! 03/04/2012 08:27

Euh, je me demande si c'est pas une erreur d'affichage...

requiem29 02/04/2012 23:18

88 j'aime sur un article ? mais quel est ton secret ?

Sékateur 02/04/2012 22:20

J'ai pas de système limbique. Fais chier...