Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les 100 ciels

une globule méchante jetée nonchalamment sur le monde

Bribasses de vacances en 2 tomes : tome 1

Cela ne m'était pas arrivé depuis des années : des vacances à ne rien foutre. Et au final, ne rien faire est extrêmement fatiguant, je rentre encore plus crevée qu'en partant. Nom de Dieu ! C'est quoi ces conneries ? Mais alors ...travailler c'est vraiment la santé ? Bigre ...Empreintes de souvenirs de mes vacances, parce que parfois, parler de soi, c'est bon.

 

Le truc dégueu des vacances OU la pire déception de mes vacances d'été 2010 :

 

ça met de l'or sur les doigts et sur le bout de la langue, mais c'est écoeurant à souhait dès la première succion. Ne parlons pas du boulet calorique de la chose, ceci dit on le sait quand on l'achète. Quoiqu'il en soit, c'est pouah pas bon et c'est trop gros je peux pas tout me fourrer dans la bouche et ça fait mal dans la genvice en haut à droite  (penser à appeler mon dentiste).

 

La lecture qui chamboule mon été :

 

subite envie de lire un écrivain américain et BING je tombe sur ce livre. Y'a un truc avec le nom Kennedy. Une vie de femme écrite par un homme, un nectar de 600 pages  (penser à le prêter aux copines).

 

La lecture qui fait réfléchir :

 

énorme claque en découvrant la vie de Julia Garelli Knepper. Un livre indispensable car utile, et tout le savoir faire littéro-historique de Gallo (penser à lire tout Gallo avant l'été prochain)

 

Le jeu des vacances :

 

du Mah-Jong à gogo, une sorte de rami sous format dominos, on y joue une fois, on ne peut plus s'arrêter bon sang d'bois !

 

L'aventure rocambolesque des vacances :

 

Un resto dans un verger ? Géniiiial ! Oui, sauf quand la serveuse qui perd ses cheveux met 4 heures à vous servir dans des verres sales. On finit le repas dans la nuit chaude, repas uniquement composé de tartines sèches et d'un café avec mignardises oubliées d'être décongelées. Explications saugrenues de la patronne : "ben oui mais attendez faut 3 cuissons pour les tartines"    nous : "ah oui c'est pour ça que c'est dur comme du bois" (non en fait on n'a pas dit ça, on a juste opiné de la tête).  Comme en plus cette sotte se prend pour notre nouvelle amie, elle passouille la main dans les cheveux de ma tantine genre pub chavrou, en voulant dire : "bah alors, elle sait pas la demoiselle qu'une tartine ça a besoin de trois cuissons ?". Ouaip, mais ma tantine c'est pas ta copine, et comme sa nièce que je suis, les cons ça lui donne des boutons. Une heure plus tard et sans addition, on s'enfuit dans la nuit noire et obscure. A voleur, voleur et demi. (se rend compte que c'est bon d'être malhonnête après 36 ans de filer-droit)

 

L'exemple des vacances :

 

Rencontre d'une dame courageuse qui sauve les lévriers, animaux dépecés par quelques sombres connards en Espagne et en Irlande. Si vous souhaitez réagir et agir, c'est ici : http://www.levriers.net/   ou ici :   http://www.adopter-levrier.com/don.html

Avant de connaitre Jaina, splendide lévrier fille, j'étais peu emballée par ces grandes gigues aux pattes arachnéides. Finalement, ce sont des chiens d'une douceur incroyable, équipés de deux yeux de biche des bois.

 

La rigolure jaune des vacances :

 

J'attends ma nouvelle carte vitale depuis septembre 2009. Pourquoi ? Primo parce que ce sont des cons et deuzio, tout pareil. Après avoir écorché mon nom, ces salopios m'ont demandé un acte de naissance que j'envoie. En retour je reçois une attestation en attendant d'avoir la carte officielle. Deux mois sans nouvelles, je relance. Ils me demandent la copie de l'attestation qu'eux-mêmes ont envoyé. Oh pinaise les flèches ! Les mecs ils t'envoient un papelard qu'ils ont donc en mémoire quelque part dans leurs ordinateurs de merde et ils te demandent de leur en renvoyer une copie. Mais faut les abattre ces malades !

Patiente, je renvoie le machin. Pas de nouvelles, les mois passent. Je trépasse. Ah non pas du tout. J'ose demander des nouvelles via le téléphone, une lettre avec A/R et en me déplaçant : "ça va s'arranger !" qu'on m'dit. Entre temps, un labo me paume mon attestation, me voila nue comme un ver. Et au retour des vacances qu'est ce que je reçois donc dedans ma boîte aux lettres ? Un courrier de la sécu qui me demande ...mon acte de naissance.

OK, filez moi un objet contendant que j'aille leur faire du mal !

 

 

à SUIVREU...

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

K.


Voir le profil de K. sur le portail Overblog

Commenter cet article

rousse46 18/08/2010 14:32


punaise, le franc parlé c'est de famille !! Heu, j'adore la rigolure jaune, enfin, comment tu le racontes surtout. Punaise, ce que tu m'as manquée !!!


Ikazuya 17/08/2010 00:04


Je retiendrais une chose de ton article ptite sœur, la France est un beau pays de branleurs incompétents et après il faudrait se bouger le cul pour aller voter et avoir un semblant de
patriotisme...Mouai mouai, du verre pilé dans le troud'balle avec du tabasco il n'y a que ça de vrai ! (en plus le tabasco ça désinfecte)