Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les 100 ciels

une globule méchante jetée nonchalamment sur le monde

Attention ! Ne lis pas cet article sans échauffement cervical, tu risques de te pincer le neurone très fort !

Aujourd'hui, en exclusivité CNN mondiale, une enquête de terrain, avec du terrain, un travail journalistique de pointe qui pique, un reportage impitoyable mais jamais minable, un zoom qui fait loucher sur : les avertissements de porte de métro à travers le monde !

Vous connaissez tous et toutes, même si vous n'êtes pas parisiens, le lapin idiot qui informe les petits enfants de la dangerosité d'une porte de métro. L'avertissement sous forme d'autocollant est posé à hauteur des yeux des petits qui ne savent pas encore lire (en France, on sait lire grosso-modo à 25 ans  -hors SMS, chat, tweet et autre followers existentiels). Il permet de comprendre assez facilement que, lorsqu'on laisse dépasser un membre (main, nez, coude, oreille, rotule, autres...) hors du métro, on peut souffrir très fort par pinçure extrêmement compressée, voire luxation mortelle.
Allez savoir pourquoi, les communicants qui ont créé le truc, on choisit un lapin. Le lapin est l'ami des enfants, c'est bien connu, ça a commencé dans les années 80 avec Chantal Goya qui, en bonne psyché, imaginait qu'un lapin prenait un fusil pour tuer un chasseur, mais oui Chantal, tout va bien, respire un coup, t'as un truc bloqué sous le casque. Car, faut pas rêver, en 2011, ce sont encore ces connards de chasseurs qui terrassent les lapins. Quel courage quand on y pense ! Mais revenons à notre lapin que voici en image :


Voilà notre lapin qui, comme vous pouvez le voir a un goût fortement prononcé vers le moche et le pas beau : polo et pantalon jaunes, pas de pompes...et cet air idiot "oh merde j'ai encore mis ma main dans la porte et je me fais pincer très fort, j'ai l'air d'un ahuri et va falloir m'amputer les doigts, oh mon Dieu aïe, ne fait pas comme moi petit enfant".  Il est con ce léporidé !
Il existe pourtant bien d'autres dangers non évoqués dans le métro : entre les odeurs corporelles à défriser un caniche fraîchement toiletté, les coudes dans la rate, les écrasages plantaires, le taux fortement élevé de tronches dépressives, l'aggression publicitaire, les menestrels qui reprennent Hôtel California en mode accordéon/Paris/baguette de pain, autant dire qu'il y a mille façon de décéder dans un métro, le tout pour 1,70€ le voyage (et une augmentation en juillet, encore !). 

 

Il existe une autre version, un peu moins soft à déconseiller aux - de 18 ans, que l'on retrouve plus souvent au Queen :

 

 

Trèves der balivernages outranciers, voyons maintenant ce qui se passe dans les autres pays du monde

Métro de Tokyo (Japon)

"chat echaudé craint l'eau froide" mais on sait moins que : "chat qui se coince la queue dans la porte du métro craint l'embolie de l'appendice arrière". Dans un esprit très mangaka, le chat japonais prévient qu'il ne faut pas bondir niaisement lorsque les portes se ferment. Précipitation rimant avec amputation, il est fortement déconseillé de tenter de se faufiler rapidement pour un gain de quelques secondes ; on voit le résultat, le châton nous regarde comme interloqué, la queue fripée, et en plus, il démarrer une jaunisse de l'oeil gauche, ce qui n'est jamais bon signe.


On trouve aussi cette version qui fait très peur avec des éclairs de oulalala la douleur. Maman ours masquée et petit ourson masqué, nous montre du doigt, la fin d'une série de 4 doigts : "regardez les enfants, c'est ce qui arrivera si inopinément parce que tu es un petit bête, tu glisses ta main dans l'ouverture de la porte alors qu'elle se ferme". Bon y'a pas mort d'homme comme dirait Jack Lang, les ours sourient, on sent bien qu'on peut quand même vivre avec une mains en moins. En bas, on note un numéro, sûrement le n° d'urgence en cas d'accident : "Allo bonjour, j'ai la main coincée depuis la station Concorde, on arrive à Châtelet, que dois-je faire ?"


Celle-ci, d'un lieu inconnu, est assez abominable. Nous avons vraisembablement affaire à un enfant maltraité, sa mère lui a mis ses bretelles et son pantalon derrière-devant, il a un épi dans les cheveux (sûrement un reste de taboulé), il a des cuisses épaisses comme des knaki-balls et surtout, il n'a plus de pieds. Alors déjà qu'il n'a plus de pieds, il vient de perdre une main...Oh punaise, on comprend mieux pourquoi il chiale.

à suivre...

La réplique qui tue du jour (lue dans les inrocks de la semaine) : "Le paradis des fous est l'enfer des sages, tu sais, c'est ma façon à moi de te traiter de connard"

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

K.


Voir le profil de K. sur le portail Overblog

Commenter cet article

Sékateur 03/06/2011 18:35


N'empêche, une bonne terrine de lapin avec du pain au céréales... bon, c'est pas le sujet. Mais cet article m'a donné faim, désolé...


danao 03/06/2011 15:52


ça me rappelle ce strip de maliki x)
http://maliki.com/strip.php?strip=176


Sophie 03/06/2011 00:42


j'ajoute que chez nous a bruxelles, on est pas assez con pour avoir droit au lapin^^ voici pour ta collection, notre macaron du metro bruxellois:

http://a7.idata.over-blog.com/500x375/0/41/70/57/Arch-ologie-du-quotidien/affiche-conseil-m-tro-signal.jpg


Sophie 03/06/2011 00:32


Le dernier il me semble que c'est le metro suisse