Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les 100 ciels

une globule méchante jetée nonchalamment sur le monde

A la queue leu leu

Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais lorsque l'on fait une fête (de type mariage) avec des gens de tous les âges, à chaque fois, les gens veulent faire une queue leu leu. On n'y échappe jamais, comme on n'échappe jamais au mec bourré dans les mariages, celui qui emmerde toutes les nanas et qui finit la tête dans le bidet à rendre la pièce montée en version démontée.

 

Ils réclament à corps et à cris une chenille ...allez savoir pourquoi. Ils pourraient avoir envie de faire un squash ou une belote, voire des petits beignets fourrés à la banane dont la croûte sucrée fond dans la bouche et la banane grumelée remplit un estomac criant famine, mais non, ce que les gens veulent dans leur immense majorité c'est faire une queue leu leu.

On est là, on rigole, on boit un peu, on mange gras, on papote et tout à coup, subitement et de manière inopinée, un crétin balance : "on va faire une queue leu leu ?".

Punaise mais comment une idée pareille germe dans leurs têtes ?

Comme nos amis sont censés ils répondent : "ah bah non y'aura pas de queue leu leu !"  ce à quoi le pertubateur répond "ohhh nooooon y'aura pas de queue leu leu !!!"  sur un ton grave comme si on venait de lui annoncer que Michel Drucker était décédé.

Généralement, d'autres personnes se manifestent et le passionné de danse en file indienne fait des émules : "comment ça y'aura pas de queue leu leu, olalala !" (genre, mais alors on va tous mourir !)

L'organisateur ne voulant pas se mettre à dos la moitié des invités répond, pour calmer le jeu : "mais y'aura un Madison !"

"AAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH ! Bon ben on va rester alors !"

 

la preuve par l'image : la queue leu leu est un bien une danse d'alcooliques

 

 

      

La chenille pourquoi, comment et surtout pourquoi ?

 

Pourquoi la queue leu leu plaît tant aux humains ?

Pour rappel, la queue leu leu consiste à marcher, sautiller, se trémousser en tenant quelqu'un d'autre par la taille, et ainsi de suite avec plein d'autres gens, ce qui forme une file indienne de gens bourrés qui tentent de couvrir 100% de la salle de danse, tout en créant une connivence forcée à la con, chopant aux passages les indécis et les sages restés sur le côté à regarder ce serpent humain un peu pathétique.

J'adore ce moment là, quand le coincé du groupe fait "naaan, naaaan je veux pas venir" et finit avec un bras en moins, entrainé malgré lui, sachant que sa soirée est totalement foutue et que c'est pas encore ce soir qu'il pourra ranger son poignet au placard.

L'humain aime s'amuser en groupe, et plus particulièrement en voyant le dos d'un ami ou d'une cousine. Car la particularité de la queue leu leu, c'est que l'on ne voit les autres que de dos. On ne voit pas les escaliers, pas plus que les fossés et encore moins les gouffres, ce qui fait que, régulièrement, un membre de la fabuleuse chenille se péte la gueule entraînant mamy José dans sa chute, et tout le monde se gausse avec une haleine fétide de poney anémique et de vin fermenté qui aurait pris un coup de chaud.

Pas grave, peu importe ce qui arrive dans une queu leu leu, tout le monde est heureux. Oui, incroyable, on peut se péter une jambe, tant que c'est à la queue leu leu tout va bien !

 

Une soirée sans chenille est un échec. Avec une queu leu leu, on entendra longtemps parler de votre soirée

"ah punaise, c'était génial la soirée chez machine !"

"vous avez bien mangé ?"

"euh non, mais on a fait une queu leu leu !"

" aaaahhh génial !"

 

La pire queu leu leu de ma vie : une soirée au boulot. Un gros truc, dans une immense salle. La soirée avait bien commencé, electro tout ça, et puis tout à coup, le DJ a fait un malaise, et il a passé un titre pour faire une chenille. Ni une, ni deux, pas le temps de dire ouf, me vlà embarquée dans une queue leu leu. Pour ne pas bousiller ma vie sociale, j'ai chenillé comme une malade. Et là, alors que j'essayais de penser à autre chose, y'a eu un petit pont.

Le petit pont (pas celui d'Yves Duteil)

 

Le petit pont en queue leu leu, c'est un truc à la con : on passe accroupi entre les gens qui font une espèce de toit avec leurs bras. Ca déglingue les rotules, mais le pire, c'est que vous vous retrouvez souvent avec le fondement d'un grand cadre de la boite juste devant le nez.

La queue leu leu, c'est pathétique, je vous le dit.

C'est pour ça que les gens aiment tant la chenille : parce que c'est le seul moment où ils peuvent se lâcher à faire un truc ridicule tout en étant applaudis par les autres.

 

Bon par contre, ceux qui réclament une danse des canards, eux faut juste les buter.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

K.


Voir le profil de K. sur le portail Overblog

Commenter cet article

petitkalimero 10/10/2010 10:42


C'était pas une queue leu leu !! c'était une sorte de madisson et effectivement on a fini en "petit pont" .... a notre décharge : on était au coca et il était 15H (glups ....)