Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les 100 ciels

une globule méchante jetée nonchalamment sur le monde

J'aime ma table, mais les étables pas trop ...



On s'embarrasse souvent l'existence avec des conneries superficielles, et on s'en rend compte quand on range ses affaires. Quand le bordel devient innommable et que l'on commence à marcher sur ses slips sales, un tri s'impose. Et trier mes amis, c'est avant tout jeter, car rien ne sert de garder précieusement le Biba de 1983 avec son dossier spécial sur le coiffage des dessous de bras, rien ne sert non plus de conserver la première cotêlette en plastique qui fait pouet du chien juste parce que y'a sa marque de quenotte dedans et que putain ça vous rappelle cette formidable journée du dimanche vers 14h67 où vous vous baladiez en forêt avec Roger et que vous êtes tombée la tête la première dans un trou et que Roger vous a laissé choir parce qu'il parlait au téléphone et qu'ensuite il vous a collé son gros kiki sur la rotule et que, bon ok ça va.

La nostalgie liée aux objets est un piège abyssal qui fait accumuler des cartons, mais que voulez-vous on est comme ça, on aime se replonger dans les souvenirs du passé (car les souvenirs du futur c'est plus dur) peut-être parce qu'on se dit toujours que c'était mieux avant, et ce genre de tic du conservage touche généralement les objets de l'enfance, car l'enfance, oui l'enfance, et non je ne mettrais pas de point final à cette phrase car je veux vous voir décéder en apnée, mais l'enfance oui c'était quand même super et à cette époque on était bien loin de tous soucis et de tous trépas qui nous guette au coin du bois.


 pour les non-voyants il y a marqué : j'aime mon quartier, je jette mon chien


Les flippés du jeté à la poubelle vont parfois rechercher la socquette taille 21 qu'ils ont jeté 6 minutes plus tôt, parce qu'en remontant à la maison, une angoisse anxyogène de type alien s'est emparée d'eux, et ils se sont dit qu'il leur était impossible de vivre sans cette socquette. Ben moi je le crie haut et fort : c'est de la faute des égyptiens toutes ces conneries ! Mais oui, souvenez-vous, les momies ! On enrubanné les morts dans du sparadraph après leur avoir injecté un produit conservateur dans les veines, et on leur construisait des pyramides pour qu'ils puissent emmener tout leur bazar avec eux. Aujourd'hui vue la taille des caveaux, impossible d'emmener son écran 16/9 et sa Twingo et ça c'est l'angoisse. Car maintenant que j'y pense, qu'est ce qui angoisse vraiment les gens : mourir ? ou partir pour toujours en laissant toutes ces petites affaires que vont se partager les proches en criant ?

Et vive la foire aux vins ! (l'abus d'alcool est dangereux pour la santé et donne la grippe colo-rectale du fion)



Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

K.


Voir le profil de K. sur le portail Overblog

Commenter cet article